25.1 C
Lomé
10 août 2022
Le Nouveau Reporter

Le MMLK vent debout contre l’ouverture des lieux de cultes et des mosquées malgré l’interdiction du gouvernement

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK), dans un communiqué publié jeudi 26 mars 2020, a appelé « les leaders religieux à respecter les décisions relatives à la fermeture des lieux de cultes et des mosquées ».

« L’allure vertigineuse que prend la crise sanitaire universelle du Covid-19 oblige les dirigeants du monde à prendre des décisions extrêmes dont le summum est le confinement. L’Etat togolais n’est pas épargné et la dernière semaine, des mesures ont été prises dont la fermeture des lieux des cultes et des mosquées. Au sein des confessions religieuses, cette décision a été diversement interprétée et appréciée suscitant quelques réticences par rapport à sa mise en application. C’est ce qui révèle d’un constat de la direction des cultes » a reconnu le mouvement présidé par le pasteur Edoh Komi.

« Selon les informations parvenues au MMLK, les dispositions sont déjà prises par la direction des cultes et dès ce vendredi 27 mars 2020 et dimanche 29 mars 2020, tous les lieux du culte et les mosquées ouvertes seront respectivement fermés et subiront la rigueur de la loi (…). Pour ce faire, tout leader religieux qui s’oppose au respect des dispositions de l’Etat, s’expose à la rigueur de la loi à travers des mesures de coercition et de contrainte par les forces de l’ordre et de sécurité ».

Pour ne pas en arriver là, « le mouvement invite instamment les leaders religieux à respecter scrupuleusement les mesures en vigueur de peur d’être poursuivis et traduits devant la loi » et tient « à rappeler que cette décision est circonstancielle et n’est guère une atteinte à la liberté de religion et de conscience au Togo mais s’inscrit dans la dynamique du contexte mondial de lutte contre ce virus mortel ».