28.9 C
Lomé
18 juin 2021
Le Nouveau Reporter

Politique : le président du parti togolais “Front National” en course pour les régionales en France

Le président du Parti Front National (FN), le prof. Didier Amela tente une nouvelle aventure politique sous d’autres cieux.

Après son aventure dans l’Alliance nationale pour le changement (ANC), soldée par une démission, le dirigeant du parti politique FN créé par son père, feu Améla Amélavi tentesa chance en France. Il s’annonce comme candidat du Rassemblement National (RN) de Marine Le Pen aux élections départementales.

Ce candidat du parti politique Front National au Togo, s’annonce en France où il s’est finalement révélé militant du Rassemblement National en France. Un parti politique qui apparemment aurait inspiré son feu père à créer le FN au Togo.
Disparut depuis la dernière élection présidentielle au Togo, le professeur Didier Amela refait surface sur la liste des candidats du parti de Marine Le Pen aux élections départementales en France. A indiqué ”togobreakingnews Info.”
Il est désormais le principal candidat du Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen dans le département de Val-d’Oise.
Selon le confrère, le premier tour des élections aura lieu le 20 juin prochain. Didier Amela et Charmen Skalinski, sa colistière ont en face 5 autres binômes dans le Canton de Cergy-2. Une division administrative française du département du Val-d’Oise créée par le décret du 17 février 2014. Elle tient lieu de circonscription d’élection des conseillers départementaux depuis les élections départementales de 2015.


Rappelons que Didier Amela a été membre fondateur de l’ANC de Jean-Pierre Fabre, où il a été un président fédéral en 2018. Mais il va finalement faire ses valises, accusant Jean-Pierre Fabre et ses lieutenants de négliger ses compétences. Il va donc décider de ressusciter le Front national (FN), un parti politique créé par son feu père, pour en prendre la présidence sans aucun congrès.
Notons également que l’opposant a, au cours de la dernière élection présidentielle, manifesté son soutien au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. « Que chacun affûte ses armes et qu’on arrête d’embêter le chef de l’Etat… Le Président de la République séduit beaucoup de personnes. Même si certains refusent de reconnaître, il séduit beaucoup de personnes. Le boss bosse… vous comprenez ? », avait-il déclaré.