24.1 C
Lomé
16 juin 2022
Le Nouveau Reporter

Réponse aux catastrophes : l’ANPC sonne l’alerte pour atténuer les impacts

L’Agence nationale de la protection civile (ANPC), a rendu public il y a quelques heures, son bulletin d’alerte et de réponse aux catastrophes au Togo. Le document tire leçon de certains événements malheureux survenus en avril et mai 2022, fait des prévisions et met tout le monde en alerte.
« Au cours des mois d’avril et de mai 2022, le Togo a enregistré des situations critiques provoquées par des événements tels que les vents violents, les inondations, une attaque terroriste, les incendies, les conflits intercommunautaires, l’érosion côtière, etc… Ces situations ont causé d’importants dégâts matériels et pertes en vies humaines. Le gouvernement en collaboration avec ses partenaires a apporté assistance aux populations sinistrées. Ce bulletin d’informations et d’alerte couvrant le mois de juin présente les résultats de l’analyse croisée des données réelles et simulées de météorologie. Pour minimiser l’impact des aléas, il est important de s’approprier les bonnes pratiques formulées dans ce bulletin aux fins de la prévention, de l’alerte et de la réponse aux catastrophes », note l’ANPC dans son bulletin.
En ce qui concerne la situation pluviométrique, le bulletin prévoit des pluies dans tout le pays au cours du mois de juin. Il est attendu pour la partie Sud du pays, les pauses pluviométriques longues à normales vers la fin. Dans le Nord du pays, les séquences sèches moyennes à tendance longues sont prévues en début du mois à l’exception de l’Est de la région de la Kara où elles seront de courtes à normales.
Sur le plan hydrologique, il est prévu au cours du mois de juin, les tendances probabilistiques des écoulements des cours d’eau des bassins fluviaux du Togo comparées à la période de référence 1991-2020 de juin dont la situation se présente comme suit : dans le bassin du Mono et du Lac Togo, des écoulements moyens (normaux) à tendance excédentaire sont attendus. Dans le bassin de l’Oti, des écoulements excédentaires sont attendus.
« Au vu des analyses et prévisions hydrométéorologiques, l’ANPC en collaboration avec les autres acteurs du système d’alerte précoce invite les lecteurs et volontaires impliqués dans la chaine d’alerte, à une surveillance permanente en vue de prévenir et d’alerter à temps les populations exposées. De même, elle invite les acteurs de la gestion des catastrophes à mettre en œuvre toutes les actions de prévention et de préparation nécessaires afin de minimiser les impacts de toutes situations éventuelles. En outre, l’ANPC exhorte la population à l’utilisation des gilets de sauvetage et les embarcations mis à leur disposition aux points de traversées par le gouvernement », fait remarquer l’institution dirigée par le colonel Baka Yoma (Photo).