Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Services publics locaux et aires protégées: l’UE et le Togo officialisent un accord de 55 millions d’euros

Date:

Sandra Ablamba Johnson, ministre, Secrétaire générale de la Présidence de la République du Togo et Joaquin Tasso Villalonga, chef de la Délégation de l’Union européenne (UE) ont signé vendredi 28 octobre à Lomé, deux nouveaux accords d’un montant global de 55 millions d’euros. La signature de ces conventions s’inscrit dans le cadre de l’édition 2022 de la semaine européenne de la diplomatie climatique au Togo.

30 millions d’euros sous forme de don, et 25 millions d’euros dont 10 millions au titre de don et 15 millions d’euros sous forme de prêt concessionnel. Ainsi se structure cet accord dont les montants alloués visent respectivement, la protection de l’environnement, et la contribution à une meilleure gestion des aires protégées de Fazao-Malfakassa, d’Abdoulaye et de Togodo-Mono ainsi qu’au renforcement de la résilience des populations riveraines face aux effets du changement climatique et contribuera au renforcement des capacités des collectivités territoriales des chefs-lieux des régions du pays en vue d’une meilleure gestion des déchets solides et liquides. Elle permettra, aussi l’extension des capacités du Centre d’enfouissement technique (CET) d’Aképé.

” La signature des deux conventions de financement vient à point nommé, au moment où le gouvernement met en œuvre la Feuille de route gouvernementale Togo 2025 avec pour vision de faire du Togo, un pays en paix et une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable”, a indiqué le chef de la délégation de l’UE, Joaquin Tasso Villalonga. Et d’ajouter, ” L’UE sera solidaire au Togo pour relever les défis communs du climat ainsi que ceux qui sont propres aux sociétés en plein essor économique, social et politique”.

Il faut rappeler que les financements sont des prémisses du document conjoint de programmation (DCP) 2021-2027 définissant le cadre des interventions de l’UE en appui aux efforts du gouvernement togolais. Ils prévoient entre autres, la construction de 11 postes de surveillance dans ces aires protégées, la réhabilitation de 150 kilomètres de pistes rurales et la construction de 120 kilomètres de pistes rurales y compris les ouvrages de franchissement.

C’est le ministre de l’Administration territoriale Payadowa Boukpessi qui a présidé la cérémonie au nom du Chef de l’Etat togolais.

Lire aussi: 21ème dialogue politique Togo-UE : 48 millions d’euros de l’UE au budget 2021

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société