29.1 C
Lomé
17 octobre 2021
Le Nouveau Reporter

Société : la Fédération des Comités Miss de l’Afrique de l’Ouest dénonce un frauduleux concours de Miss sous-régionale

Usurpation d’identité ! Tel est le qualificatif que la Fédération des Comités Miss de l’Afrique de l’Ouest (FCMAO) donne à l’organisation du concours dénommé Miss ECOWAS Internationale. Dans un communiqué officiel en date du 06 octobre 2021, le FCMAO dénonce une usurpation. Voici l’intégralité dudit.

La Fédération des Comités Miss de l’Afrique de l’Ouest (FCMAO) regroupant les comités officiels d’organisation du concours Miss dans la CEDEAO à savoir, le Bénin, le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée (Conakry), la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Nigéria, le Sénégal, la Sierra Léone et le Togo, a été saisie de l’organisation d’un concours dénommé Miss ECOWAS International qui réunirait des Miss officielles issues des pays de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Ce concours, qui serait organisé par « Carnaval des Cultures dont le responsable serait Monsieur El Hadji SENE ou par d’autres organisations assimilées, se tiendrait le 05 novembre 2021 au Grand Théâtre de Dakar, avec le parrainage des premières dames et femmes leaders de la CEDEAO.

La Fédération des Comités Miss de l’Afrique de l’Ouest (FCMAO) tient à informer l’opinion nationale et internationale ainsi que l’ensemble des partenaires, que ce concours dénommé Miss ECOWAS Internationale n’est rien d’autre qu’un faux et usage de faux, et qu’il ne regroupe aucune Miss officielle nationale élue dans un état de la CEDEAO qu’elle représente, mais plutôt des filles choisies dans des conditions hasardeuses un peu partout en Afrique et ailleurs.

En rappel, le concours officiel Miss CEDEAO/ECOWAS est initié par BV Production dirigé par M. Victor YAPOBI. Il est organisé depuis 1994 et il est déposé auprès de l’Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI). Il est toujours en vigueur dans la CEDEAO et fait partie intégrante des activités de la FCMAO.

Les Comités officiels de la Fédération des Comités Miss de l’Afrique de l’Ouest (FCMAO) rassurent les uns et les autres, qu’aucune Miss n’a été déléguée pour représenter leurs pays respectifs dans ce concours non officiel et dont les motivations réelles sont méconnues. Ils invitent par conséquent, les autorités, les partenaires et le public à plus de vigilance pour barrer la route à ces fossoyeurs de notre société.

Lire aussi : Togo/Dapaong : les populations veulent appliquer la loi du Talion, suite à un assassinat par poignard