32.1 C
Lomé
30 novembre 2021
Le Nouveau Reporter

Togo/Encore de fausses cartes vaccinales : le SYNPHOT condamne les mauvaises pratiques, Dr Gilbert Tsolenyanu en a ras-le-bol

Dans tous les corps de métiers, malgré l’éthique et la déontologie qui les régissent et les encadrent, il existe des individus véreux mal intentionnés qui salissent le métier. Ces derniers ne peuvent pas être protégés indéfiniment et sans un fondement solide par leurs pairs qui militent pour le développement. C’est le cas au Togo, du secteur de la santé où des agents de mauvaise foi versent dans la l’irresponsabilité, attiré et séduits par les sirènes de la corruption. Après la délivrance de faux pass vaccinal, en septembre dernier à Lomé par un étudiant de l’ENFS au service de vaccination, deux agents de la morgue à Lomé, c’est le tour d’un agent de santé arrêté pour le même acte au CHR Dapaong en ce mois d’octobre.

Selon les informations parvenues au SYNPHOT, et auxquelles notre rédaction a pu accéder, l’agent qui est un fonctionnaire recruté comme employé de bureau et travaillant au service des admissions du CHR Dapaong, a délivré une dizaine de fausses cartes vaccinales à Dapaong. Selon la source, il avait débuté cet acte irrévérencieux avant celui de Lomé.

Parmi la dizaine qui s’est faite délivrée le faux pass vaccinal,quatre personnes ont été arrêtés. L’agent de santé a été déféré le vendredi dernier avec un génie civil (un des constructeurs de la salle de prélèvement pour le laboratoire de la localité) qui servait de pont entre l’agent et la population.

D’après la source, le procureur est en charge du dossier et siégera avec le président du tribunal de Dapaong. L’agent de santé et ses « clients » comparaîtront ce mercredi, dit-elle.

Le SYNPHOT, rappelle son d’après son secrétaire général Gilbert Tsolenyanu,
étant le défenseur des agents de santé, n’a jamais cautionné de tels actes déshonorants et ne saura protéger de tels agents. La preuve est que le SYNPHOT même, lors de sa journée de réflexion tenue le 23 septembre 2021, a dénoncé avec la dernière rigueur les mauvais comportement de certains agents de santé.

Si les faits sont avérés, Le synphot condamne ces comportements inacceptables et qui déshonorent le secteur de la santé. Le SYNPHOT appelle le personnel soignant assermenté et les auxiliaires de soins à continuer par servir la population dans la dignité et le respect de la déontologie et des textes régissant la pratique médicale.

Le SYNPHOT compte effectuer une tournée de sensibilisation sur à le respect de la déontologie et des textes régissant le secteur, notamment le code du travail, le code de la santé, le code pénal, le statut général, etc. Le syndicat a un projet pour disposer d’une ligne verte pour les plaintes et la mise en place des Observatoires de Veille par les pairs (OVP) puis la création des ordres des infirmiers et des Sages femmes.

Il invite en outre le personnel administratif et le personnel d’appui intervenant dans le secteur de la santé à respecter les règles et déontologie en vigueur…

Lire aussi : Deux agents de la morgue du CHU SO temporairement exclus de leur fonction