23.5 C
Lomé
29 septembre 2022
Le Nouveau Reporter

80.000 emplois créés et 48 milliards de recettes hôtelières en 2018, le tourisme tourne au Togo

Les chiffres le prouvent à suffisance. Le pays s’investit dans la construction et le réaménagement des infrastructures, des sites touristiques sans oublier l’assainissement du climat des affaires pour dresser un tapis rouge au tourisme d’affaires. D’ailleurs, le développement du tourisme est tatoué en lettres d’or dans le Plan national de développement (PND 2018-2022) et dans les engagements quinquennaux des pouvoirs publics.

Le secteur touristique est une véritable source de richesses et une opportunité de brassage culturel. Les autorités togolaises ne rament pas contre-courant de cette évidence. Pour preuve, elles mettent les petits plats dans les grands pour valoriser les sites, accueillir les visiteurs, renflouer les caisses de l’Etat et mettre ces fonds au service du développement national.

Avec une contribution estimée à 6,2% du Produit intérieur brut (PIB), le secteur touristique a occasionné 80.000 emplois en 2018. Au moins 712.000 touristes ont été enregistrés au cours de la même année, soit un accroissement de 26% par rapport à 2017 où le pays avait dénombré 566.764 touristes.

Au total, 48 milliards de francs CFA de recettes hôtelières ont été enregistrées, soit 3,3 milliards de plus par rapport à 2017.

De mémoire d’homme, le tourisme a joué un rôle déterminant dans le développement socioéconomique de Togo dans les années 80. Aujourd’hui, les gouvernants veulent redorer le blason du secteur.

Prochainement, le pays va mettre à niveau 700 unités d’hébergement. Il sera construit une station balnéaire avec un port de plaisance. Ce n’est pas tout puisque l’Hôtel de la paix et l’Hôtel Tropicana seront réhabilités ; la liste des projets est non exhaustive.