25.1 C
Lomé
14 août 2022
Le Nouveau Reporter

Archivage : son importance pour une bonne gouvernance et un développement mieux conçu

« Rôle et défis de l’archiviste togolais », c’est sous ce thème générique qu’a été lancée le jeudi 09 juin dernier, la 1ère édition de la journée internationale des archives à Lomé. La manifestation a été marquée par une journée porte-ouverte organisée par le cabinet « Top Archivage » sur le métier d’archiviste dont l’objectif est de faire mieux comprendre aux décideurs les avantages d’un archivage pour une bonne gouvernance et un développement bien conçu. Il s’esr agi aussi d’expliquer aux acteurs publics et privés la nécessité de conserver les archives à long terme et de faciliter leur accès.

La spécialiste en gestion des archives, Mme Djakpo Akossiwa Eméfa, a expliqué que l’archiviste est un professionnel qui collecte, classe, conserve et restaure des fichiers numériques pour en faire des documents. Elle a ajouté que les archives constituent un outil de mémoire et de culture, une source historique, un fondement identitaire, un héritage, un patrimoine culturel et la protection des droits de l’Homme.
L’agence Togolaise de Presse rapporte qu’en abordant le thème de la journée, Mme Djakpo a relevé le rôle et les défis auxquels un archiviste fait face. Celui-ci, d’après elle, est appelé à garder la mémoire d’une entreprise ou d’une institution publique et joue le rôle de médiateur, transmet les connaissances, restaure le passé et le présent pour planifier l’avenir.

L’oratrice a mentionné certains défis auxquels fait face l’archiviste notamment sa dévalorisation par la population et le manque d’une volonté politique pour sa valorisation.

Mme Djakpo a attiré l’attention du gouvernement, à travers cette journée internationale des archives, sur le projet de loi relatives aux archives toujours en instance. Selon elle, l’adoption de cette loi protègera le patrimoine archivistique togolais et permettra aux archivistes de bien jouer leur rôle dans la société.