Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Ecobank lance « Ellever » pour soutenir financièrement les femmes

Date:

C’est dans l’optique de bâtir une Afrique meilleure tout en élevant les moyens d’action des femmes grâce à des solutions commerciales et financières différenciées, que le Groupe Ecobank a officiellement procédé, ce vendredi 27 novembre 2020 à travers un webinaire au lancement d’un nouveau programme intitule « Ellever », précise le confrère ” l’Economiste du Togo” dans sa parution N°196 du lundi 30 Novembre 2020.

Pour le confrère cette initiative a été une mise en place pour mettre à la portée des femmes africaines, des solutions commerciales et financières différenciées pour libérer le potentiel des entreprises dirigées par ces dernières ou axées sur elles, avec des services financiers et non financiers. Ainsi, c’est à cela que le Groupe Ecobank est plus que jamais engagé à accompagner, via ses 33 filiales en Afrique reconnaissant l’importance stratégique des femmes dans l’activité économique. Ecobank innove avec son programme « Ellever » qui inclut une gamme de solutions pour une meilleure gestion de la trésorerie, des prêts à des taux d’intérêt favorables et des services à valeur ajoutée tels que la formation au leadership et le renforcement des capacités.

L’initiative a été lancé ce vendredi 27 novembre, par Myriam Dossou d’Almeida, ministre du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes du Togo lors d’un webinaire, le programme « Ellever ». Selon la banque panafricaine, ce programme permettra de combler le déficit de financement de 42 milliards de dollars, aidera à libérer l’immense potentiel des femmes.
« Ellever » met en relief le besoin d’opportunités de réseautage car les femmes tendent à avoir réseau moins étendu que les hommes et qu’elles veulent développer des liens avec leurs partenaires financiers et pas seulement effectuer des transactions. Selon les statistiques, une femme sur quatre en Afrique crée ou dirige une entreprise, faisant du continent africain l’une des régions du monde où le nombre de femmes entrepreneures est le plus élevé.

Pour Graça Machel, fondatrice du Graça Machel Trust et de la Fondation pour le développement communautaire, « L’autonomisation des femmes n’est pas seulement une question de développement, c’est aussi une question économique. Les institutions financières qui reconnaissent les changements à l’œuvre au niveau mondial et qui agissent pour participer à ce marché émergent, tireront un meilleur profit de leur investissement » précise notre source. Le Groupe Ecobank est conscient de l’importance stratégique des femmes sur le continent et de la nécessité de les soutenir, dans la durée, pour qu’elles puissent réaliser leur potentiel.

Pour Josephine Anan-Ankomah, Directrice exécutive de la Banque Commerciale, Groupe Ecobank « en concevant « Ellever », le groupe Ecobank a pris le temps de comprendre les besoins des femmes, ce qu’elles attendent réellement de leurs banquiers, et nous avons proposé des solutions pratiques qui aideront à combler les lacunes identifiées ».

Et d’ajouter « Ellever par Ecobank a été conçu pour les entreprises appartenant aux femmes, gérées par les femmes. Et enfin, il vise aussi les entreprises qui fabriquent les produits pour femmes. Ces entreprises bénéficieront des solutions pour améliorer leur gestion de trésorerie, de taux de prêts favorables et des services à valeur ajoutée comme les formations en Leadership et les opportunités de réseautage. Notre objectif visé est de s’assurer que ces entreprises réalisent leur potentiel de manière durable. Nous allons allouer 10% du portefeuille de prêts de la Banque Commerciale pour aider à réduire le déficit de financement ».

Lire aussi:https://www.lenouveaureporter.com/banque-ebomaf-bientot-proprietaire-de-lutb-et-la-btci/

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société