32.1 C
Lomé
30 novembre 2021
Le Nouveau Reporter

La diaspora togolaise a désormais sa propre maison à Lomé

Le rêve est devenu une réalité. La diaspora togolaise dispose enfin d’une maison. La maison de la diaspora a été inaugurée ce 25 novembre à Lomé par Le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, Prof. Robert DUSSEY.

Cette maison est l’aboutissement d’un processus ambitieux qui a commencé il y a quelques années en particulier depuis la création de la Direction des Togolais de l’extérieur (2005) et avec les assises nationales de la diaspora (2014). Pour Prof. Robert DUSSEY, la maison de la diaspora est l’endroit privilégié pour accueillir la diaspora, répondre à ses préoccupations (assistance pour répondre aux besoins) et pour construire des projets porteurs de croissance et de développement, pour le bien être de la population togolaise dans son ensemble avec l’appui des Délégués Pays du HCTE.

La maison de la diaspora est le siège du Haut conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE) et du Guichet Diaspora. La mise en place des 2 institutions permettra d’optimiser les contributions des compatriotes de l’extérieur au développement national.

Kodzovi Atitso, président du Haut conseil des Togolais de l’extérieur et Safiou Radji, coordonnateur du guichet diaspora, récipiendaires et bénéficiaires de l’infrastructure pour leurs organes respectifs, ont exprimé, au nom de la diaspora togolaise, leurs remerciements pour les actes forts et significatifs du gouvernement qui témoignent de sa volonté sans faille de travailler avec la diaspora et de l’inciter à s’impliquer davantage dans l’effort de construction de la prospérité collective dans notre pays. Ils ont rappelé pour la diaspora son rôle indispensable dans le développement national.

Ils ont enfin considéré la création de la maison de la diaspora comme un signal fort envoyé à la diaspora à la veille du recensement des Togolais de l’extérieur.

Lire aussiDeuxième réunion du haut comité de la décennie des racines africaines et de la diaspora