30 C
Lomé
11 avril 2021
Le Nouveau Reporter

Lutte contre la Covid-19 :Assoukou Raymond Krikpeu relate la participation de l’UEMOAO aux efforts des États membres

Le Togo présente une bonne photographie en matière d’intégration et s’intègre harmonieusement dans le processus de construction communautaire. C’est ce que pense le Représentant résident de la Commission de l’UEMOA au Togo. M. Assoukou Raymond Krikpeu, dans une interview accordée à la rédaction de “L’Economiste du Togo”, a dressé les œuvres accomplies par son institution dans le cadre de la riposte contre la Covid-19.

En effet, Assoukou Raymond Krikpeu estime que le monde vit une crise sanitaire extrêmement majeure et qui bouleverse la vie économique et les rapports sociaux. Ainsi, la Commission de l’UEMOA a accompagné les efforts des Etats membres en leur octroyant des masques de protection et un appui financier (de 500 millions de francs CFA chacun).

Dans ce cadre, 311 887 masques à usage multiple et 115 514 masques pour personnel soignant ont été remis aux autorités togolaises, le 10 août 2020.

La BOAD, de son côté, a accordé 120 milliards de FCFA aux Etats membres de l’UEMOA, pour le financement des mesures d’urgence, soit 15 milliards par Etat. Dans ce cadre, le mécanisme de bonification a été abondé par la BCEAO et la Commission à hauteur respectivement de 25 milliards et de 15 milliards de F CFA. La BOAD a également pris d’autres initiatives : bonification du taux d’intérêt ; augmentation du montant des prêts concessionnels ; suspension des appels d’échéances en capital pour un montant de 76,6 milliards de F CFA de créances dues par les Etats pour le reste de l’année 2020. La BCEAO, quant à elle, a procédé notamment à l’augmentation des ressources mises à la disposition des banques, afin de permettre à celles-ci de maintenir et d’accroître le financement de l’économie. Une première hausse de 340 milliards a ainsi été apportée au montant que la Banque Centrale accorde chaque semaine aux banques, pour le porter à 4.750 milliards. Elle a également élargi le champ des mécanismes à la disposition des banques pour accéder au refinancement de la Banque Centrale, a rapporté le représentant de l’institution africaine.

Pour lui la Commission de l’UEMOA s’est inscrite dans ce vaste mouvement mondial celui des difficultés de déplacement imposées par la pandémie et le recours aux visioconférences. Ce qui pour lui a freiné la mise en œuvre des activités, surtout en ce qui concerne les missions de terrain relatives à la sensibilisation des populations au processus d’intégration et au suivi des projets.

L’institution a d’ailleurs été aux côtés du Gouvernement pour l’organisation de plusieurs projets.
Les interventions de la Commission de l’UEMOA, au Togo comme en Afrique couvrent un large spectre dont l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’environnement, l’eau, l’énergie, l’artisanat, l’industrie, les télécommunications et le TIC, l’aménagement du territoire et les transports parce qu’elles intègrent à la fois l’agenda d’intégration régionale (les initiatives communautaires) et l’agenda de développement national.

L’institution a réalisé des projets comme le programme d’hydraulique et d’assainissement en milieu rural (6,86 milliards) exécuté à hauteur de 65% ; le programme des Aménagements Hydrauliques Multi-usages pour la Réalisation de la Sécurité Alimentaire (1,124 milliards, taux d’exécution 72,50%) ; le projet d’aménagement de 500 hectares de périmètres agro-sylvo-pastoraux et halieutiques (3,44 milliards, 97%) ; le projet de renforcement et de construction des alimentations en énergie électrique (financement partiel du Fonds de Développement de l’Energie à hauteur de 5,8 milliards, 79%) ; le projet d’électrification rurale décentralisée de 62 localités par système photovoltaique dans les cinq régions, qui est un nouveau projet.