25.1 C
Lomé
25 octobre 2021
Le Nouveau Reporter

Protection sociale et budgétisation genre : les députés togolais en formation

L’Assemblée nationale togolaise abrite les 08 et 09 octobre 2021, un atelier de renforcement des capacités des députés togolais sur les concepts clés de la protection sociale et sur la budgétisation sensible au genre. Une cérémonie d’ouverture a marqué le début des ateliers ce 08 octobre.

Le 3e vice-président de la représentation nationale, Sena Alipui a présidé le lancement des travaux au nom de la présidente Yawa Djigbodi Tsègan et en présence des chefs d’agences des organisations internationales.

La présente activité étant le fruit d’une initiative conjointe de la Banque mondiale, de l’Union européenne et du Fonds des Nations unies pour l’Enfance (Unicef), « rend compte de la parfaite logique qui traverse les pouvoirs publics constitutionnels dans la recherche du bien-être et du mieux-être des populations… Nous contribuons, dans nos prérogatives respectives, à faire de la protection sociale et de l’égalité-genre des sujets vivants », fait savoir Yawa Djigbodi Tsègan selon Sena Alipui.

D’après le représentant adjoint par intérim de l’Unicef au Togo, Mohamed El Bechir, « l’Unicef accorde une importance particulière à l’accès des enfants et des populations vulnérables, à la protection sociale et aux services sociaux de base revêt une importance toute particulière. Il est donc nécessaire pour l’UNICEF de travailler de concert avec l’Assemblée nationale afin d’harmoniser la compréhension des thématiques clés et faciliter les études et analyses des projets de textes soumis par le gouvernement dans le domaine de la protection sociale ».

Trois raisons sous-tendent le soutien de l’Union européenne aux efforts de budgétisation sensible au genre. «Tout d’abord, Le budget de l’Etat est l’outil cardinal de mise en œuvre des politiques et programmes du gouvernement et l’instrument de redistribution par excellence pour protéger les plus défavorisés dans une société, et ce particulièrement dans le contexte actuel de l’épidémie de Covid. Ensuite, il est essentiel que le budget reflète une meilleure intégration du genre afin notamment d’accroître la participation aux processus budgétaires des femmes sur un pied d’égalité avec les hommes. Enfin La budgétisation sensible au genre entraîne aussi des gains économiques. Des études montrent clairement qu’il existe un lien entre une plus grande égalité de genre et une augmentation de la croissance et de l’emploi », Joaquin Tasso Vilallonga, ambassadeur de l’UE au Togo.

L’atelier de renforcement des capacités sur la protection sociale sera une étape importante de la lutte contre les vulnérabilités économiques et sociales et la pauvreté au Togo.

Lire aussi : Les députés votent deux projets de loi pour le contrôle de la gestion des finances publiques