27.1 C
Lomé
19 août 2022
Le Nouveau Reporter

Télécommunications / Téléphonie mobile: beaucoup de Togolais en ont assez des messages à caractère publicitaire

Ils en ont ras-le-bol et ils l’ont exprimé à travers une enquête réalisée du 30 mai au 17 juin dernier par l’Autorité de Régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Dans son communiqué en date du 26 juillet, l’Autorité révèle « l’une des préoccupations majeures exprimées par les consommateurs » à savoir: l’envoi de messages intempestifs à caractère publicitaire ou commercial par les opérateurs de services de communications électroniques. Et par voie de conséquence, l’ARCEP a fait une proposition aux opérateurs mobiles à la suite de l’enquête de satisfaction des clients.

« Conformément aux dispositions de l’article 37.2 des cahiers des charges des opérateurs (Moov Africa Togo et Togo Cellulaire) qui leur font obligation d’offrir aux clients l’option de refuser de recevoir des messages de masse à visée publicitaire ou commerciale, enjoint aux deux opérateurs de téléphonie mobile : de permettre à chaque client de décider de ne plus recevoir de message à caractère publicitaire ou commercial sur son téléphone par une notification à travers un code USSD ; d’indiquer désormais à la fin de tout message SMS à caractère publicitaire ou commercial, le code USSD permettant au client de notifier à l’opérateur son refus de recevoir ce type de message » peut-on lire dans le communiqué de l’ARCEP.

A cet effet, et conformément au message que l’ARCEP a fait transmettre à toute la base clientèle des opérateurs mobiles, il est mis à la disposition de tous les clients des opérateurs de communications électroniques mobiles qui ne souhaitent plus recevoir de messages SMS à caractère publicitaire ou commercial, un code USSD leur permettant de notifier leur refus à l’opérateur. Il s’agit des codes USSD ci-après :

• Pour TOGO CELLULAIRE (TOGOCOM): « 102*7#

• Pour MOOV AFRICA TOGO : *100*3#

Par ailleurs, l’ARCEP demande aux consommateurs qui ont besoin des informations complémentaires, d’appeler gratuitement le centre d’appel au 8000.