Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

28ème édition du FESPACO : clap de départ, le monde du cinéma togolais représenté par 25 acteurs

Date:

Le Premier ministre burkinabè, Apollinaire Kyélèm de Tambela et son homologue du Mali, Choguel Kokala Maïga ont donné, samedi 25 février,  le clap d’ouverture à la 28e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) au Palais des Sports de Ouagadougou. Le festival se déroule jusqu’ au 05 mars avec le Mali, pays invité d’honneur qui « prend part à cette 28ème édition dans un esprit de solidarité agissante avec le peuple frère du Burkina », a déclaré Choguel Kokala Maïga.

Si le choix du pays invité d’honneur campe à lui tout seul le décor des enjeux géopolitiques et diplomatiques autour du cinéma, le choix du thème ne le montre pas moins. « Cinémas d’Afrique et culture de la paix », le thème retenu pour cette édition ne cache pas donc l’envie des autorités burkinabés d’utiliser, le cinéma, et en l’occurrence, la grandeur du FESPACO, comme vecteur de paix dans le contexte sécuritaire difficile du Burkina aujourd’hui. « C’est une édition de tous les enjeux, au regard des nombreux défis. C’est ce qui justifie le choix du thème », estime le président du comité d’organisation, Fidèle Tamini.

En ouverture, les festivaliers ont eu droit à un gigantesque spectacle chorégraphié par le Burkinabé Serge Aimé Coulibaly et intitulé « I have a dream ». La pièce a débuté par la diffusion d’un extrait d’un film d’animation du réalisateur togolais Daniel Atchali.  Dans ce film, une amazone traverse le temps, de la préhistoire jusqu’ à nos jours, pour raconter l’histoire africaine.

 Le Togo est représenté à ce 28ème FESPACO par une délégation de 25 acteurs du monde du cinéma, conduite par le directeur National de la Cinématographie, Denis Essohanam KOUTOM.

Les films des réalisateurs togolais, « Les palimpsestes » (7min) d’Ingrid Agbo et « Mon papy à moi » (6min) de Komi Messan Anthony sont en compétition dans la catégorie « films d’animation », et « la gare de l’Est » (13min) d’Esso-Domna Roger (étudiant à l’ESEC-Togo), dans la sélection «  film des écoles du cinéma ».  Le long-métrage « job idéal »  de Gilbert Djoliba Bararmana-Boukpessi  sera aussi diffusé.   

Le Togo a un stand au sein du Marché International du Cinéma et de la Audiovisuel africain.

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société