Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

A Lomé, les parlementaires de la CEDEAO examinent le budget exercice 2023 de l’institution

Date:

La deuxième session extraordinaire du parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est ouverte ce lundi 3 octobre à Lomé. Les parlementaires de l’espace communautaire examinent à partir de la capitale togolaise, le budget exercice 2023 du parlement. La présidente de l’Assemblée Nationale du Togo, Yawa Djigbodi Tsègan a donné le coup de maillet de l’ouverture de la session, en présence du président du parlement de la CEDEAO Dr Sidie Mohamed Tunis, de l’honorable Mémounatou, 3e Vice-présidente du parlement de la CEDEAO. C’était également en présence de plusieurs ministres et députés parlement du Togo.

Dans son mot de bienvenue, l’honorable Meimounatou a témoigné sa gratitude aux plus hautes autorités de l’institution pour le choix porté sur le Togo pour abriter cette session consacrée à l’examen du budget exercice 2023. Elle est revenue sur l’idéal porté par la CEDEAO des peuples.

Mme Tsègan a relevé, pour sa part, d’importantes questions liées aux enjeux de développement de la sous-région et de la préservation de la paix dans l’espace. Elle a aussi exprimé toute sa reconnaissance et admiration au président de la République pour l’efficacité de sa politique de recherche et de maintien de la paix, principalement au sein de notre sous-région, afin que nos États puissent consacrer leurs efforts essentiellement aux actions prioritaires de développement tant au plan économique que social

Abordant les actions de l’institution parlementaire communautaire, Mme Tsègan a souhaité qu’elles soient orientées dans le sens de contribuer à la réalisation de la « Vision 2050 » de la CEDEAO, celle de faire émerger « une Communauté de peuples pleinement intégrée dans une région paisible, prospère avec des institutions fortes et respectueuses des libertés fondamentales, œuvrant pour un développement inclusif et durable. »

Cette vision selon elle, tourne autour de cinq piliers fondamentaux à savoir la paix, la sécurité et la stabilité, la gouvernance et l’État de droit, l’intégration économique et l’interconnectivité, la transformation et le développement inclusif et durable ainsi que l’inclusion sociale, est en parfaite cohérence avec les aspirations des peuples de notre communauté

De son côté, le Dr Sidie Mohamed Tunis a rappelé les fondamentaux de la création de la CEDEAO avec les idéaux porté par ses promoteurs au premier au premier rang desquels se trouvent les présidents feux Gnassingbé Eyadema et l’ex président du Nigeria le général Yakubu Gowon avant de rappeler l’importance de leur présence à Lomé qui consacre l’examen du budget 2023 de l’institution communautaire.
Il faut dire qu’un séminaire des parlementaires de la Cedeao a préfiguré l’ouverture de cette session, jeudi et vendredi derniers à Lomé. La rencontre avait pour objectif de renforcer les prérogatives du parlement de l’organisation régionale.
Lire aussi: Acte additionnel de la Cedeao : vers le renforcement des prérogatives du Parlement de l’institution

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img