Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Accès aux marchés : les travaux annoncés pour faciliter le commerce et l’écoulement des produits locaux

Date:

De grands ouvrages sont consignés dans les petits papiers des autorités. Ceux-ci vont être cumulés aux réalisations déjà en place pour améliorer l’accès des Togolais aux marchés, favoriser le commerce et faciliter l’écoulement des produits locaux.

Principalement, le pays poursuivra le développement du corridor par la construction de l’autoroute de l’unité (Lomé-Cinkassé) et la modernisation de la voie Avépozo-Aného qui inclue la protection des côtes maritimes togolaises. Les travaux coûteront 96,543 milliards de francs CFA.

Dans les nouveaux engagements du chef de l’Etat, on peut lire qu’il est prévu la construction d’une plateforme multi-services à Adakpamé et d’un port sec à Cinkassé pour décongestionner le port autonome de Lomé ; la construction des voies transversales pour faciliter l’accès des acteurs économiques (en l’occurrence ruraux) aux marchés comme Lomé-Vogan, Lomé-Kpalimé, Notsè-Agou, Aouda-Kara, Sarakawa-Kantè ; le contournement de Sokodé ; la construction et la réhabilitation des voiries urbaines (Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Bassar, Mango).

Parallèlement, le Togo simplifiera les mécanismes et les procédures d’entretien ou de construction des pistes rurales, des voies de désenclavement et de desserte des zones de production.

L’objectif est de construire 4000 km de pistes rurales. La réforme de la gouvernance portuaire est une autre priorité dont l’application va permettre à l’économie portuaire d’être plus encore au service des clients.

Au bout du compte, près de 1000 milliards de francs CFA seront déboursés pour le développement des infrastructures routières à l’horizon 2025.

Crédit photo : Republic of Togo

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img