25.1 C
Lomé
27 septembre 2021
Le Nouveau Reporter

Affaire Adebayor : Gogoligo et Papson libérés mais pas totalement sortis d’affaire

Depuis une semaine, la star togolaise Emmanuel Adebayor, Gogoligo et Papson Moutité ont offert un spectacle gratuit sous le parrainage de la justice togolaise. Alors que Gogoligo et Papson sont mis, le 21 juillet sous mandat de dépôt en prison en attendant le procès, ils ont été libérés le lendemain 22 juillet, quelques heures après que le plaignant Adebayor a adressé une doléance de libération au procureur de la République près le tribunal de Lomé, Essolisam Poyodi. Mais ce n’est pas pour autant fini pour Gogoligo et Papson.

Oui, Gogoligo et Papson ont retrouvé leur liberté sur demande du plaignant qui n’est autre que la légende de football Emmanuel Sheyi Adebayor. Mais ! Il y a quatre détails qui demeurent. Le premier est contenu dans le courrier adressé au procureur. Dans le courrier, Adebayor a plaidé pour leur libération « par rapport à leurs états de santé ». Les deux, Gogoligo surtout, est, semble-t-il souffrant. Et s’ils se rétablissent totalement, quelle suite ?

Deuxième détail, dans sa publication sur sa page Facebook officielle, « je demande à la justice de poursuivre son travail pour que toute la lumière soit faite dans cette affaire », souhaite Adebayor. Si la justice togolaise a déjà écouté la demande de libération formulée par Adebayor, y a probabilité que la justice togolaise l’écoute en continuant les investigations pour y voir clair dans cette affaire. Et si après, la justice établissait les faits et découvre que Gogoligo et Papson sont effectivement coupables de « dénonciation calomnieuse et d’atteinte à l’honneur avec publication de photos et conversations privées » ?

Troisième détail, la justice togolaise n’est pas un terrain de football, ni une salle de spectacle d’humour, encore moins une partie de concert. La justice togolaise, au nom de sa suprématie et de son autonomie, a le serment de rassurer l’opinion. Nombre d’observateurs disent que Adebayor est apparemment au-dessus de la justice togolaise. Et si cette assertion piquait l’orgueil de la justice togolaise qui voudra s’autosaisir  de l’affaire et poursuivre l’enquête ?

Quatrième détail, et si Adebayor n’a fait que se mettre dans la peau de Ponce Pilate pour se laver les mains de ce que fera la justice togolaise dans le futur concernant le dossier Gogoligo et Papson ?

Autant de détails et interrogations non négligeables qui peuvent faire rebondir cette affaire à tout moment.

Lire aussi : Gogoligo présente ses excuses à Adebayor