24.1 C
Lomé
16 août 2022
Le Nouveau Reporter

Afrique : 20 millions d’emplois menacés

L’économie mondiale est en baisse. L’Afrique n’échappe pas à cette situation causée par la crise sanitaire provoquée par le covid-19. La pandémie secoue presque toutes les couches sociales et tous les secteurs sont concernés. Principalement en Afrique, plus de 20 millions d’emplois sont menacés.

En Afrique, l’économie informelle représente à elle seule, 70% des revenus et prend en compte plus de 800 millions de personnes. Tout comme le secteur informel, le secteur formel est aussi touché. Selon une étude de l’Union africaine, les pays dont l’économie repose largement sur le tourisme ou la production pétrolière sont plus exposés. L’étude révèle que « près de 20 millions d’emplois, à la fois dans les secteurs formel et informel, sont menacés de destruction sur le continent si la situation persiste ».

Et si la crise persiste jusqu’en juillet voire août prochain ?

Les résultats de l’étude de l’Union africaine consignés dans un docment de 35 pages évoquent deux (02) scénarii. L’un qualifié de “réaliste” et l’autre de ‘’pessimiste’’. Le premier scénario prévoit que la pandémie dure jusqu’en juillet. Dans ce cas, l’Afrique « n’est pas trop affectée », renseigne le document. Le second scénario qualifié de “pessimiste” estime que si la crise persiste jusqu’en août, le continent va beaucoup en souffrir.

Dans les deux scénarii, la croissance économique en Afrique serait négative, de -0,8% et de -1,1% respectivement. Avant que la pandémie ne touche le continent, la Banque africaine de développement (BAD) tablait sur une croissance de +3,4% pour 2020, rapporte Info Afrique.

Pour le moment, l’Afrique demeure moins touchée par le coronavirus que la Chine. Par contre, le sud de l’Europe et les Etats-Unis subissent déjà les conséquences économiques à cause de leurs liens commerciaux avec les autres régions. Au Togo, aux dernières nouvelles, 58 personnes sont testées positives au covid-19. 23 personnes ont été guéries et 03 décès sont enregistrés.