24.1 C
Lomé
12 août 2022
Le Nouveau Reporter

Agriculture : FERTITOGO, l’assurance pour la rentabilité agricole au Togo

L’une des innovations phares du 12ème Forum national du paysan togolais (FNPT), tenu dans la ville de Kara (420 km au nord de Lomé), était le projet d’élaboration de la carte de Fertilité du Togo (FERTITOGO) : une application de conseil et d’aide à la décision, pour une fertilisation raisonnée des cultures.

Le projet a été lancé en 2017 sous le pilotage de l’Institut togolais de la recherche agronomique (Itra) et l’application est destinée aux acteurs du secteur agricole (producteurs, vulgarisateurs, chercheurs, etc.). Ladite application est accessible sur tous les supports (ordinateurs, tablettes et smartphones) et disponible sur le site fertitogo.tg.

« Plus besoin aujourd’hui que le paysan sollicite l’Itra pour que ses techniciens aillent sur son terrain, pour faire des prélèvements et ensuite faire les analyses. Ceci est un outil que le gouvernement met à disposition pour soulager le paysan qui a besoin de connaître le statut de son sol avant de procéder à la production », souligne le Dr Gagnon Komlan, chercheur à l’Itra et membre de la coordination du projet.

Si l’initiative – qui résulte d’un partenariat entre le gouvernement, l’Aprodat (Agence gouvernementale en charge des agropoles) et plusieurs partenaires dont la fondation OCP, et la FAO – s’harmonise avec le Plan national de développement (dont l’axe 2 veut développer des pôles agro industriels), elle vient surtout appuyer les producteurs, à grand renfort de technologie, pour un secteur qui occupe tout de même 65% des togolais.

A ce jour, Fertitogo a permis d’échantillonner plus de 1,8 million ha, soit 50,46% du territoire national, et de générer 04 cartes thématiques (pH, Matière organique (MO), Phosphore assimilable (P) et Potassium échangeable) pour les régions des Savanes et de la Kara.

Dans un premier temps, le projet avait procédé à l’échantillonnage sur les zones d’agropoles, couvrant une superficie globale de 130.000 hectares, répartis dans les 05 régions économiques du Togo.

La phase d’extension, elle, cible l’ensemble des régions. A titre d’illustration, le mappage est actuellement concentré sur la région Centrale (après les régions des Savanes, et de la Kara), avec déjà un prélèvement de 76% des échantillons prévus. A l’horizon fin 2020, le projet permettrait de boucler tout le territoire.