23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Agriculture : Pasa, comprendre le fonctionnement de cet instrument de financement

Depuis quelques années, le gouvernement togolais met en place plusieurs sources de financement au profit de l’agriculture togolaise. Parmi les dispositifs créés, figure le Projet d’appui au secteur agricole (Pasa). Ce dernier a initié un fonds dénommé « Fonds compétitif » du Pasa. De quoi s’agit-il ?

Le fonds compétitif du Pasa vise le financement des sous-projets qui touchent la production (agro- sylvo- pastorale et halieutique), la transformation agro-industrielle et autres activités connexes. Les sous-projets qui ont déjà bénéficié de ce financement sont ceux qui présentent des aspects novateurs, dont l’apport aux filières ciblées reste évident ; que ce soit en termes de production, de transformation, de conditionnement ou de marchés visés.

Les domaines visés

Le Fonds compétitif du Pasa cible trois (03) domaines. Le premier dénommé : « Diversification et transformation des productions vivrières » a pour ambition de transformer les produits vivriers destinés aux marchés local et sous-régional. L’amélioration du conditionnement et de la transformation  de ces produits, la mise aux normes pour aborder de nouveaux marchés sont quelques-uns des aspects.

Le deuxième concerne la « Diversification des cultures d’exportation et vise à développer l’utilisation de procédés, de technologies, de méthodes de conditionnement, d’organisation de la production et qui améliorent la qualité y compris la compétitivité etc. »

« Développement de l’aquaculture et de la pêche continentale », le troisième domaine a pour objectif de réhabiliter et de renforcer les infrastructures de production. Il y a par exemple l’aménagement d’étangs, bacs, cages piscicoles, unités de conditionnement.

Le Fonds procède par appel à propositions. Il a déjà financé 188 sous-projets, 474 fermes d’élevage commercial et 206 fermes piscicoles. Ces financements ont été faits sous forme de subvention à coût partagé d’un montant allant de 3,5 millions à 40 millions de francs CFA par sous-projet.