27.7 C
Lomé
2 octobre 2022
Le Nouveau Reporter

Artisanat : le Togo va promouvoir plus de 4000 entreprises d’ici 2025, mais pas que

L’artisanat contribue à près de 18% au Produit intérieur brut (PIB) togolais. C’est secteur pourvoyeur d’emplois qui facilite l’autonomisation de la jeunesse et contribue à améliorer le tourisme. Pour le promouvoir, l’Etat togolais, en dépit des actions préexistantes, a élaboré un plan dont l’objectif est d’organiser le secteur pour une prospérité des artisans individuels ou regroupés ; de permettre aux entreprises artisanales de bénéficier des mesures d’accompagnement adaptées ; de valoriser le patrimoine national, de préserver un environnement de stabilité politique et de paix, tout ceci de manière durable à l’horizon 2030. En attendant, les pouvoirs publics veulent promouvoir plus de 4000 entreprises au cours des cinq (05) prochaines années.

Elles garantiront des emplois à des milliers de Togolais et renforceront le génie créateur des artisans avec l’utilisation des outils modernes adaptés aux exigences de l’heure. Pour atteindre les résultats escomptés, l’Etat va renforcer la participation des artisans à la commande publique en leur réservant un quota de 15% des marchés publics exécutables. Les différents projets et programmes de financement seront orientés vers ces derniers, ce qui va leur donner un coup de pouce déterminant. Par-dessus tout, une couverture en assurance-maladie sera garantie à 90 000 artisans et leur ayants- droits.

Autres perspectives

A l’horizon 2022, l’Etat veut soutenir l’entrepreneuriat des jeunes en créant 7158 microentreprises qui vont générer à leur tour 107.500 emplois (dont 21.500) durables. Les artisans seront formés et outillés. Près de 20.000 parmi eux recevront des renforcements de capacités managériales et techniques, ceci permettra de promouvoir un artisanat créateur d’emplois. En outre, l’Etat va appuyer la création et le renforcement de près de 3800 entreprises artisanales et 12.000 emplois durables dans le secteur.

Près de 09 milliards de francs CFA ont déjà été mobilisés pour valoriser le secteur. 25.000 jeunes artisans ont été formés et 26 centres de ressources ont été mis sur pied. Naturellement, la production artisanale a été boostée. Le marché international de l’artisanal togolais (Miato) est un autre moyen mis en place pour relever le niveau de l’artisanat togolais. Il constitue une vitrine pour les produits togolais. La première édition a eu lieu en 2019 et a vu la participation de 16 corps de métiers, près de 150.000 visiteurs et près de 200 stands aménagés.

Augustin Akey