25 C
Lomé
16 mai 2021
Le Nouveau Reporter

Asko/Décès du défenseur Awi Toï : un coéquipier relate les circonstances de sa mort

Le défenseur togolais évoluant à l’Asko de Kara, Awi Toï, décède en pleine séance d’entraînement avec son club, ce lundi 16 novembre 2020. Alors qu’il s’entraînait bien, le jeune Awi Toï s’est écroulé et ne s’est plus relevé. Un de ses coéquipiers, ayant également effectué l’entraînement, narre les circonstances de la mort de son équipier.

« Nous étions tous à l’entraînement ce soir et il (Awi Toï) jouait très bien. On jouait à “deux camps”. On lui a fait une longue passe vers l’avant, il a monté avec la balle et est revenu. Il a de nouveau monté pour effectuer un centre. A la suite de ce centre le coach lui a dit d’échanger son chasuble avec le latéral du camp adverse et de le remplacer. Ce qui a été fait. Le capitaine Sadath lui a fait une passe qu’il a portée vers moi », raconte, médusé, son co-équiper dans une note vocale dont Le Nouveau Reporter est en possession.

« Je lui ai pris la balle et nous avons contre-attaqué dans le vide qu’il a laissé derrière lui dans son couloir. Quand il a fait le retour défensif, il s’est arrêté (pendant que le jeu se déroulait sur l’autre flanc). Le gardien Amen lui disait de resserrer la ligne défensive vu que le jeu était du côté opposé. Il marchait donc pour resserrer la ligne et soudain ! il s’est écroulé », rapporte le coéquipier d’Awi Toï.

« Amen le gardien s’est ôté les gants et s’est précipité sur lui pour éviter qu’il serre les mâchoires. Nous avons tous accouru vers lui. Il a été donc évacué à l’hôpital. On ne sait pas s’il est arrivé à l’hôpital ou pas, on nous a informé qu’il est mort », a confié son partenaire de club.

Le jeune Awi Toï quitte prématurément le monde alors que son club et lui étaient en plein préparatif du tour préliminaire de Ligue africaine des champions face au Racing club d’Abidjan.

Lire aussi : Elim Can 2021 : les Éperviers en chute libre au classement dans le groupe G