23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Attaques terroristes/DMK : rien de mieux qu’une enquête indépendante et internationale ?

A la suite des attaques terroristes enregistrées ces derniers jours dans la préfecture de Kpendjal et de Kpendjal Ouest, on s’attendait à une meilleure réaction de la part des partis politiques et regroupements de partis politiques de l’opposition togolaise. Après avoir essayé de faire de la récupération politique, la Dynamique monseigneur Kpodzro (DMK) propose une enquête internationale. Est-ce vraiment nécessaire ?
« Pour fixer les Togolaises et les Togolais qui ont le droit de savoir, et pour faire taire des rumeurs persistantes émanant des localités meurtries clamant que ces massacres trouvent leur origine dans un conflit entre des éleveurs peuls spoliés et des personnes ciblées, la DMK demande l’ouverture sans délai d’une enquête indépendante et internationale pour faire la lumière sur ces douloureux événements », précise un communiqué rendu public par Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson coordonnatrice de la DMK, et ses collaborateurs.
Mais analysons un peu : le Togo est frappé par des ennemis qui visiblement sont venus de l’extérieur. Cela veut dire qu’il s’agit d’ennemis communs. Il ne s’agit pas d’un problème de clivages politiques. Alors, doit-on aller chercher des gens à l’extérieur pour situer les Togolais ? Même s’il s’agissait d’un conflit communautaire, les Togolais ne peuvent-ils pas se mettre ensemble pour faire le constat et essayer de trouver une solution pour maintenir la sécurité dans le pays ? Encore une fois, on constate que la DMK est dans la fièvre politique. Cela n’aidera en rien la lutte contre le terrorisme. Et la DMK devrait savoir avant qu’il ne soit trop tard, que personne ne sortirait gagnant si le djihadisme s’emparait du territoire togolais.