24.1 C
Lomé
29 juillet 2021
Le Nouveau Reporter

Bouteilles en plastique : les astuces de Amina Idan Paul pour dire stop !

Plusieurs raisons militent pour que l’on trouve des alternatives efficaces aux bouteilles en plastique à usage unique. Il est vrai que l’on peut les recycler, mais des tonnes de ces plastiques se retrouvent dans la nature et pire dans nos océans. Amina Idan Paul, ingénieur en énergie et développement durable et blogueuse djiboutienne nous explique pourquoi et comment dire stop.

« Parce que j’en avais marre de jeter une tonne de bouteilles en plastique dans ma poubelle chaque semaine, de voir les déchets en plastique partout en ville et surtout aux alentours des plages, j’ai décidé de dire stop au plastique », écrit Amina Idan Paul. Notre écologiste s’est depuis lancée le défi de ne plus utiliser des bouteilles d’eau en plastique au quotidien.

Suivons un peu la petite démonstration qu’elle nous fait : supposons que pour la semaine, vous consommez 3 packs d’eau de 6 bouteilles.

Cela signifie que si votre foyer est composé de 4 personnes, vous générez en moyenne 18 bouteilles par semaine, 72 bouteilles par mois et 864 bouteilles chaque année. Imaginez maintenant le nombre de bouteilles en plastique jetés par tout le monde.

Si on ajoute à cela tous les emballages et sacs en plastique jetés au quotidien, vous pouvez imaginer les quantités monumentales des déchets plastique que l’on produit chaque année. Il faut donc revoir notre façon de boire de l’eau. Surtout qu’une bouteille de plastique met entre 100 à 1000 ans pour se décomposer.

Alors, quelle alternative a choisie Amina Idan Paul. « J’ai acheté des bouteilles en verre de 1L avec un bouchon mécanique à 600 francs djiboutiens la bouteille. bien que plus chère à l’achat, les avantages qu’offre le verre sont nombreux », explique l’écologiste.

L’avantage est que le verre est recyclable à 100% et à l’infini. En plus, il est réutilisable à volonté. Les gourdes d’eau isothermes en inox sont aussi pratiques et constituent une alternative efficace aux bouteilles en plastique et aux gobelets à usage unique.

Cet article est rédigé en collaboration avec l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques rendue possible grâce au soutien financier du gouvernement du Québec

Lire aussi : Génération restauration : attention à ne pas en faire uniquement un slogan !