28 C
Lomé
26 octobre 2020
Le Nouveau Reporter

Hamed Bakayoko Premier ministre, Alassane Ouattara candidat à la présidentielle ?

Le président de la république a récompensé son fidèle serviteur, le ministre ivoirien de la Défense, Hamed Bakayoko. Il est nommé Premier ministre, ce jeudi 30 juillet 2020. Il remplace Amadou Gon Coulibaly décédé le 08 juillet dernier. Cette nouvelle nomination qui survient à quelques mois de l’élection présidentielle 2020 de la Côte d’Ivoire suscite des interrogations. Alassane Ouattara ne serait-il pas en train de préparer sa candidature ?

« Le président de la République a procédé à la signature d’un décret portant nomination de M. Hamed Bakayoko en qualité de Premier ministre », tout en conservant le portefeuille de la Défense, selon le communiqué de la présidence.

Le nouveau chef du gouvernement, Hamed Bakayoko milite depuis sa jeunesse auprès d’Alassane Ouattara. Il s’est engagé dans son parti dès sa fondation en 1994. Il est considéré comme un proche du président Alassane Ouattara et un pilier du régime. Avant même qu’Amadou Gon Coulibaly ne soit désigné pour défendre les couleurs du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) à l’élection d’octobre 2020, beaucoup pensait que le choix devrait porter sur M. Bakayoko.

Après le décès de l’ancien Premier ministre, Gon Coulibaly, Hamed Bakayoko avait encore une chance de se présenter à l’élection. Mais depuis quelques temps, la donne a changé. Les membres du RHDP demandent plutôt à Alassane Ouattara, président sortant, de se représenter.

Le président de la Côte d’Ivoire devrait vraisemblablement se représenter au scrutin présidentiel pour un troisième mandat, mais il a annoncé différer sa décision, mercredi, devant le conseil politique de son parti, le RHDP à Abidjan.

Dans la foulée, il nomme Hamed Bakayoko au poste de Premier ministre. Serait-ce une façon de consoler le ministre de la Défense et désormais Premier ministre qui mérite aussi d’être candidat aux élections ? Si Bakayoko est écarté de la course à la présidentielle, Ouattara a encore une chance de plus de se représenter à l’élection présidentielle de 2020.

Elisée Rassan