Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Classement Doing business : ces réformes au sein de la douane togolaise qui font recettes

Date:

Le port autonome de Lomé a réalisé des réformes douanières ces dernières années avec des impacts positifs sur l’économie nationale. Le classement Doing business 2020 publié ce mois de juillet, le souligne. Pour comprendre ces réformes et leur recettes, nos confrères du journal le Républicain-infos ont accordé une interview exclusive au chef division des opérations douanières au PAL, Akaya Pguendelèwè Moïse. Ce dernier a, à cette occasion fait cas des dernières réformes réalisées au niveau de son département pour l’atteinte des objectifs de l’axe 1 du plan national de développement (PND 2018-2022) mis en place par le chef de l’État, Faure Gnassingbé.

« Le PND est un programme ambitieux du chef de l’Etat, qui entend traduire les ambitions d’émergence et de développement durable à travers la transformation structurelle l’économie et de le professionnalisme des différents secteurs des chaînes logistiques. Des réformes ont été engagées, au niveau de la division des opérations douanières pour être en phase avec le PND surtout au niveau de l’axe 1, au nombre des réformes, il faut dire que tout ce qui a été relevé comme difficultés ont été prises en compte avec la cellule du climat des affaires pour répondre aux attentes des opérateurs économiques et pour désormais être davantage plus compétitif », a-t-il indiqué

Cette nouvelle donne a engendré certaines mutations au niveau des douanes togolaises. De grandes réformes ont été ainsi engagées à cet effet pour faciliter les échanges commerciaux entre les pays de la sous-région et le Togo. Des réformes qui ont impacté l’économie nationale et permis au Togo d’être classé parmi les pays les plus réformateurs dans le dernier classement Doing Business. Ces réformes sont entre autres : « Nous pouvons énumérer la dématérialisation du certificat d’origine, cette dématérialisation permet aux opérateurs économiques de soumettre leurs demandes de certificat d’origine en ligne et qu’ils l’obtiennent en un temps record de 5 minutes. Au niveau de l’importation, il y a une réduction des documents à joindre, et ça soulage beaucoup les opérateurs économiques ».

La plus remarquable de ces réformes reste la dématérialisation de la procédure douanière. Elle se fait désormais grâce à un système douanier automatisée qui permet d’annexer les documents numérisés à la déclaration en détail et d’envoyer tout en ligne dans le système, plus besoin de se présenter à la douane avec ses documents.

Il a également été entrepris d’émettre en ligne les bons à conduire, et d’effectuer un petit contrôle en cas de besoin. « Nous avons travaillé avec les maisons consignataires pour obtenir le délai du dépôt du manifeste 24 h au plus avant l’arrivée du navire. Également pour permettre une certaine fluidité dans les enlèvements des marchandises, nous avons fait en telle sorte que le scanner tourne 24h/24 pour éviter de longue attente ».

Ces réformes attractives garantissent aussi la confiance aux opérateurs économiques selon le chef des opérations douanières de Lomé – Port. « Le climat des affaires est en marche au Togo, et la division des opérations douanières jouera toujours sa partition pour la réalisation du PND dans son Axe 1 », a-t-il conclu.

Pour rappel, l’axe 1 du PND consiste à mettre en place un Hub logistique et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région.

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img