30 C
Lomé
11 avril 2021
Le Nouveau Reporter

Coopération militaire: Jocelyne Caballero visite l’EFOFAT

Lors de son déplacement dans le grand nord du pays au cours de la semaine, l’ambassadrice de France au Togo, Jocelyne Caballero s’est rendue à l’Ecole de formation des officiers des forces armées togolaises de Pya (EFOFAT) le 24 février.

L’objectif pour elle de faire le point sur les actions de formation conduites dans le cadre de la coopération de sécurité et de défense.
Plusieurs détachements français basés à Dakar, au total 21 instructeurs en provenance des éléments français au Sénégal (EFS) ont dispensé des formations au profit des forces armées togolaises (FAT), depuis 2019, grâce à la coopération de défense France-Togo.
Ces détachements d’instruction opérationnelle (DIO) avaient pour objectif principal de favoriser l’autonomie des FAT en formant certains de leurs cadres à une pédagogie de haut niveau dans différents domaines opérationnels, dont le secourisme.
Au centre d’entrainement aux opérations de maintien de la paix à Lomé (CEOMP), ce sont 20 officiers et sous-officiers qui ont été formés en tant que moniteurs en combat en zone urbaine.

Fort de cette coopération l’école de formation des officiers des forces armées togolaises (EFOFAT), a formé 8 formateurs togolais sur le tir de combats supervisés par des instructeurs français des EFS.

Ces formations conduites en étroite collaboration avec les FAT visent en premier lieu à accroitre l’autonomie de l’armée togolaise à travers la transmission d’un savoir-faire de haut niveau que l’armée française a acquis sur les différents théâtres de combat.

Il faut préciser que la mission militaire de l’ambassade de France est placée sous les ordres d’un officier supérieur et est à la disposition du ministre de la défense et relève du chef d’Etat-Major des Armées.

Les services de l’Attaché de défense sont en charge de toutes les questions qui relèvent des relations entre le ministère de la défense français et les forces armées togolaises.