23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Coronavirus : le FIP-Inabi veut tenir le Togo loin d’une crise alimentaire

Le Fonds d’investissement populaire Inabi (FIP-Inabi) veut anticiper la crise alimentaire qui se profile à l’horizon en raison de la pandémie du coronavirus. Les membres de cette structure, réunis en assemblée générale extraordinaire et virtuelle du 11 au 19 avril, ont décidé d’investir une partie des fonds déjà collectés, environ 7 millions de francs CFA, dans un projet agricole et c’est le projet ‘Entraide Agricole’, piloté par l’ONG Action sociale pour le développement intégrale (ASDI), qui a été retenu pour faire l’objet de cet investissement.

« Comme une des conséquences de la pandémie du coronavirus, on annonce qu’environ 50 millions de personnes seront menacées par la faim en Afrique de l’Ouest d’ici à quelques mois. Au FIP-Inabi, nous ne voulons pas nous laisser surprendre par cette situation. C’est ce qui explique cette décision. Et pour nous, la meilleure façon d’éviter la famine dans les mois à venir, c’est d’investir dans l’agriculture. Nous espérons vivement contribuer à permettre à notre pays le Togo d’éviter cette situation causée par le virus et qui risque d’être catastrophique si nous ne réagissons pas dès maintenant », confie un des responsables de la structure.

En effet, officiellement lancé en mars 2019 sur 10 ans (2019-2028), ce projet dispose de plus de 2000 hectares de terrains qui sont localisés dans toutes les régions du Togo, sont regroupés par bloc de 20 à 200 hectares et ayant des spéculations prioritaires comme le maïs, le soja, le riz, le manioc, le sorgho, l’igname, le piment, et secondaires comme l’ananas, le palmier à huile, le cocotier, l’anacarde etc.