24.1 C
Lomé
12 août 2022
Le Nouveau Reporter

Coronavirus : les jours de la patiente ne sont pas en danger

Depuis le vendredi 06 mars 2020, le Togo compte un cas confirmé de Coronavirus, une femme de quarante-deux (42) ans ayant séjourné en Allemagne, France, Turquie et dernièrement au Bénin entre le 22 février et le 02 mars. Immédiatement, elle a été mise en quarantaine au centre de traitement des maladies infectieuses du CHU Campus de Lomé.

Suite au premier cas enregistré, le gouvernement a dare-dare resserré les dispositifs de contrôle avec des tentes d’isolement à environ onze (11) points d’entrée au pays notamment au niveau des postes frontaliers d’Aflao, Hilacondji et Cinkassé.

Aussi, dix-huit (18) autres personnes ayant été en contact avec la patiente ont été mises en quarantaine sécuritaire et sanitaire a déclaré le ministère de la Santé qui a assuré que « la santé de la patiente est stable ». Mieux, elle pourrait guérir très bientôt peut-on lire sur le site 24 heures Info.

Découvrir aussi : Coronavirus : la CAF envisage prendre des mesures

Cependant, le gouvernement invite la population à respecter scrupuleusement les règles sécuritaires et d’hygiène nécessaire en l’occurrence se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, utiliser les gels hydro alcooliques pour se désinfecter les mains, éviter le contact avec des malades présentant des signes respiratoires, bien cuire les aliments avant de les consommer, contacter le centre de santé le plus proche en cas de suspicion.

Découvrir aussi : Coronavirus : l’Egypte annonce un premier mort

Au niveau du gouvernement, le ministère de la Santé ainsi que l’Agence nationale de protection civile (ANPC) ont « renforcé la surveillance épidémiologique au niveau des frontières terrestres du pays et à l’aéroport de Lomé dont le dispositif est bien robuste ».