Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

   Côte d’Ivoire : hausse du prix d’achat du cacao aux producteurs à 2,5 dollars

Date:

   Le prix d’achat de la fève de cacao aux planteurs de Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, va connaître une hausse de 50% et passer à 1.500 francs CFA (2,5 dollars) pour la campagne de commercialisation intermédiaire, ouverte officiellement mardi sur l’ensemble du territoire national.  

A l’ouverture de la campagne principale en octobre dernier, le gouvernement a fixé à 1.000 francs CFA le prix d’achat du kilogramme de cacao aux producteurs.  

La Côte d’Ivoire connaît deux récoltes de cacao par an, une récolte principale du mois d’octobre au mois de mars et une récolte intermédiaire, également appelée petite traite, allant d’avril à août.   Habituellement, le prix d’achat pour la saison intermédiaire se situe en dessous de celui de la campagne principale en raison de la décote qui découle du rétrécissement des fèves occasionné par la sécheresse en cette période.  

Pour le ministre en charge de l’Agriculture Kobenan Kouassi Adjoumani, 1.500 francs CFA c’est “un niveau de prix jamais réalisé dans l’histoire de la filière cacao en Côte d’Ivoire”.   “C’est aussi la première fois que le prix de la campagne intermédiaire est supérieur à celui de la campagne principale”, a-t-il ajouté.  

D’après lui, ce prix est le résultat des ventes par anticipation de la récolte de la période d’avril à septembre 2024 avec un prix moyen de 2.326 francs CFA le kilogramme.   Le prix de cacao pour la campagne intermédiaire a été fixé alors que les cours du cacao à l’international sont à un sommet historique, dépassant sur le marché de New York le seuil des 10.000 dollars la tonne, soit 6.500 francs CFA le kilogramme à la fin du mois de mars.   Les producteurs ivoiriens ne peuvent pas profiter entièrement de cette envolée des prix à l’international en raison du système de commercialisation en vigueur dans le pays.   La Côte d’Ivoire a mis en place un système de vente anticipée qui permet de garantir un prix bord champ sur toute la campagne et de protéger les producteurs contre la volatilité et les fluctuations du marché mondial.  

A en croire M. Adjoumani, ce système a “très bien fonctionné depuis 2012 et a permis de procurer des revenus rémunérateurs aux producteurs ivoiriens dans un contexte international caractérisé par des prix faibles”.  

“Si la dynamique de la hausse actuelle des cours mondiaux se maintient, les producteurs auront encore de très bonnes nouvelles à la campagne prochaine”, a-t-il promis.  

La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao avec près de 45% des récoltes mondiales pour une production de plus de deux millions de tonnes de fèves. Les ressources du cacao participent à hauteur de plus de 20% du PIB de la Côte d’Ivoire et représentent près de 40% des recettes d’exportation du pays. Fin

 Xinhua

Lire aussi : Filières Café-cacao: les prix indicatifs fixés respectivement à 860F et 1050F le kilo

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société