23.1 C
Lomé
8 août 2022
Le Nouveau Reporter

Couvre-feu : pour le Gal Yark, le bilan est honorable mais avec des manquements

Dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire décrété par Faure Gnassingbé, la population togolaise a vécu jeudi, sa première journée de couvre-feu de 20 heures à 06 heures. Le bilan est satisfaisant comme le souligne le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame. Ce dernier annonce l’ouverture des enquêtes sur certaines bavures policières commises sur les citoyens qui n’ont pas observé ledit couvre-feu.

Pour le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, les forces de l’ordre ont dans l’ensemble fait un travail « honorable ».

Vue aérienne du calme qui prévaut dans la capitale

« Les agents ont bien fait le travail. Je ne dis pas qu’ils sont à 100% corrects. J’ai dit que les instructions ont été données et que la majorité a été appliquée », a précisé le Gal Yark.

Découvrir également : Togo : le couvre-feu est repoussé à « 20 heures »

Seulement, des éléments des forces de l’ordre et de la sécurité ont passé à tabac, certains citoyens qui auraient violé le couvre-feu. Une situation qui a intrigué le ministre.

« Je regrette ce qui est arrivé, si vraiment cela s’est passé comme ça. Je le regrette vraiment. Après on va remonter pour voir qui a fait quoi et pourquoi. Ceux qui le font (violence) sont des agents qui ne veulent pas respecter l’ordre que nous leur avons donné », a rassuré le ministre sur Victoire FM.

Par ailleurs, le Gal Yark a rappelé à la Force anti-pandémie qu’elle n’est pas obligée d’utiliser les fouets et matraques dans la mission qui lui est assignée.

Des numéros verts sont mis à la disposition des Togolais pour signaler les dérapages des forces de l’ordre et de sécurité en cette période de couvre-feu. Il s’agit du 117, ou le 172 ou encore le 1014.