27.1 C
Lomé
19 août 2022
Le Nouveau Reporter

Covid-19 : attention aux « médias qui découragent la mise en œuvre des mesures-barrières édictées », prévient la Haac

Alors que le Togo, comme tous les pays du monde entier, fait feu de tout bois pour mettre hors d’état de nuire le virus corona, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) croit savoir que certains médias tentent, à travers leurs messages, de déconseiller à la population « la mise en œuvre des mesures-barrières édictées par le gouvernement », un comportement contraire à la déontologie journalistique.

« A l’heure où la communauté internationale et, particulièrement notre pays le Togo, appelle à une mobilisation et à une solidarité sans frontières pour limiter la propagation de la pandémie liée au coronavirus, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) constate que des médias de toute nature diffusent des messages tendant à décourager la mise en œuvre des mesures-barrières édictées par le gouvernement et à orienter les populations vers des solutions de guérison dont aucun caractère scientifique n’a été, jusqu’alors, prouvé » s’est désolée l’institution présidée par Pitalounani Telou.

Naturellement, l’institution régulatrice des médias rappelle « aux organes de presse que conformément aux dispositions de la loi organique relative à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, du Code de la presse et de la communication et des autres textes législatifs en matière de santé publique au Togo, la publicité médiatique sur les produits, les traitements et les praticiens de la médecine moderne ainsi que celle sur la pratique, les remèdes, les praticiens et autres guérisseurs de la médecine traditionnelle est interdite sur les médias ».

Par conséquent, « les organes de presse écrits, audiovisuels et en ligne doivent s’abstenir d’ouvrir leurs colonnes et antennes aux producteurs de tous messages et informations y relatifs et, de surcroît, ne provenant pas de structures habilitées ».

En réalité, « des structures ont été mises en place par le gouvernement, combinant médecine moderne et médecine traditionnelle, qui travaillent d’arrache-pied pour proposer des solutions en vue de soulager les peines des malades ».