24.1 C
Lomé
12 août 2022
Le Nouveau Reporter

Covid-19 : les carences numériques de l’Afrique dévoilées au grand jour   

La pandémie de coronavirus a apporté des transformations dans tous les domaines. Que ce soient des transformations positives ou négatives, tous les domaines sont touchés. Le numérique est au cœur de ces changements. Dans une analyse publiée sur financialafrik.com, Boubacar Diallo, associé du Groupement d’expertises Carapaces – Stratégies et conformités et spécialiste du droit du numérique décrypte la transformation numérique de l’Afrique en ce temps de coronavirus.

« L’une des multiples dimensions de cette crise concerne la manière dont le numérique se retrouve au cœur d’un monde qui se réinvente sous nos yeux en luttant pour la vie de ses enfants. En quelques semaines, l’utilisation des produits et services numériques s’est répandue à travers le monde à une vitesse comparable à celle de la propagation de ce virus. Cette amplification sans précédent des usages numériques a permis, d’une part, de révéler les carences de l’Afrique dans sa transformation numérique, d’autre part et en conséquence, de montrer la marge importante de progression de ce continent pour saisir les opportunités que lui offre le numérique et que le covid-19 éclaire d’un nouveau jour », peut-on lire dans l’analyse.

« L’Afrique n’est pas très avancée dans la préparation de sa transformation numérique. D’importantes initiatives ont été prises ces dernières années, à l’image du projet Smart Africa. Certains pays ont également mis en œuvre des initiatives nationales qui leur ont permis d’être en avance. La réalité de l’Afrique numérique est, toutefois, faite de carences importantes dans ce domaine. La première est l’absence d’une vision prospective claire, inclusive et endogène de la transformation numérique en Afrique. Il existe, certes, ça et là, des stratégies nationales en matière numérique mais elles sont rares et souvent inscrites dans un horizon temporel inférieur à une dizaine d’année, autant dire dans un très court terme au regard de la prospective », poursuit l’analyse.

Pour Boubacar Diallo, le Covid-19 est une opportunité pour l’Afrique de commencer sa transformation numérique et elle dispose des moyens pour y parvenir.

« L’Afrique est tenue, comme le reste du monde, à engager sa transformation post-covid 19 qui commence dès maintenant. La transformation numérique de l’Afrique y est incontournable. Les chantiers sont nombreux mais nos ressources, contrairement à ce que l’on nous dit souvent, sont infinies, lorsqu’elles puisent dans les intelligences collectives et connectives des africains et leur extraordinaire vitalité : intelligences humaines et sociales, écologiques et environnementales, politiques, culturelles… », dit-il.

Le numérique apporte beaucoup de solutions depuis le début de la pandémie. Le commerce électronique, le télétravail, les loisirs numériques sont entre autres solutions.