27.1 C
Lomé
19 août 2022
Le Nouveau Reporter

Covid-19 : les transferts d’argent de la diaspora africaine ont chuté

La pandémie de coronavirus a des répercussions sur l’économie africaine. Mais ce qui viendra mettre à terre l’économie du continent, c’est la baisse des transferts d’argent de la diaspora africaine. Cette diaspora qui contribue énormément à la croissance économique du continent a vu ses transferts d’argent baisser depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Les transferts d’argent de la diaspora africaine ont chuté à cause de la pandémie de coronavirus. Surtout que la majorité des migrants africains résident dans les pays occidentaux qui se trouvent être les épicentres de la pandémie. Il s’agit notamment de l’Europe (France, Italie, Espagne, Grande Bretagne…) et des USA. Ces migrants dont la plupart travaillent dans les secteurs industriels, BTP… ne travaillent plus à cause du confinement. Conséquence : leur revenu a diminué. Cette baisse des transferts secoue véritablement l’économie africaine.

« C’est à craindre ! Les premières indications révélées en off par les professionnels du transfert d’argent  font état d’une tendance baissière de l’ordre de 20 à 40% selon les sources et les pays. Ces premières métastases inquiètent légitimement jusqu’au sommet des gouvernements africains à l’image du Président sénégalais Macky Sall qui dans son message covid-19 adressé au continent africain (08 avril dernier), n’a pas manqué d’appeler ses pairs à anticiper la chute brutale des transferts des diasporas africaines », peut-on lire sur financialafrik.com.

Cette crise des transferts d’argent va surtout affecter les pays dont ces transferts dépassent les 3% du PIB. Il s’agit entre autres des Comores,  Gambie, Lesotho, Cap-Vert, Liberia, Zimbabwe, Sénégal, Togo, Ghana, Mali, Nigeria.

Les transferts d’argent de la diaspora africaine ont augmenté les dix (10) dernières années. Les transferts formels en 2019 étaient estimés à 70 milliards de dollars.