24.1 C
Lomé
16 août 2022
Le Nouveau Reporter

« Covid-19 – santé en commun », une initiative française en faveur des Africains

L’arrivée de la pandémie liée au covid-19 en Afrique a suffisamment révélé la fragilité des systèmes de santé des pays africains. Le continent a donc besoin d’un soutien rapide pour un renforcement durable de son système sanitaire. En réponse à la crise sanitaire mondiale engendrée par la pandémie liée au covid-19, l’Agence française de développement (AFD) annonce le lancement de l’Initiative « Covid-19 – Santé en commun » de 1,2 milliard d’euros d’ici l’été 2020. Dispositif complémentaire des actions des bailleurs de fonds multilatéraux et européens, l’initiative cible en priorité le continent africain.

La dimension mondiale de la crise sanitaire actuelle suppose un égal accès de toutes les régions du monde aux solutions qui émergent pour éviter de nouvelles vagues de la pandémie. Validée par le conseil d’administration de l’AFD du 2 avril 2020, « Covid-19 – Santé en commun », constitue une première réponse face à la crise sanitaire et à ses conséquences économiques et sociales immédiates. Elle comprend plusieurs leviers d’actions relevées par l’Agence française de développement :

  • 150 millions d’euros sous forme de dons
  • 1 milliard d’euros sous forme de prêts afin de répondre aux enjeux de court terme des pays ou des banques publiques de développement partenaires de l’AFD.

Comme constaté par l’AFD, au-delà des aspects sanitaires, le Covid-19 aura des conséquences économiques et sociales majeures, qui frapperont surtout les populations et les territoires les plus pauvres. L’objectif de ce plan d’actions porté par l’AFD est de répondre immédiatement aux enjeux sanitaires de court terme mais aussi de commencer à préparer l’après-crise.

Qui sont les bénéficiaires du projet ?

Les principaux pays bénéficiaires de cette initiative seront les 19 pays prioritaires de l’aide française en Afrique, dans les bassins océaniques (Madagascar, Comores, Haïti) ainsi qu’au Proche-Orient. Cette initiative s’adresse aux États mais également aux organisations de la société civile, aux banques publiques de développement, au secteur privé et aux acteurs français de la santé mondiale.

Les principaux axes d’intervention du dispositif :

  • le renforcement des réseaux régionaux de surveillance épidémiologiques
  • des contributions aux plans nationaux de réponse au Covid-19 des pays africains
  • des appuis aux principaux acteurs français de la réponse au Covid-19 (ONG, fondations, réseaux, organismes de recherche, etc.)
  • des appuis budgétaires pour le renforcement des systèmes de santé.

L’Initiative « Covid-19 – Santé en commun » s’appuiera notamment sur Expertise France, qui rejoindra prochainement le groupe AFD et sa plateforme d’assistance technique. Celle-ci a été mise en place pour appuyer le renforcement des capacités des pays partenaires et permettre un meilleur accès des pays prioritaires aux moyens disponibles au niveau multilatéral.

L’AFD a émis avec succès sur les marchés une obligation d’un montant de 1,5 milliard d’euros, le 8 avril 2020, dont les fonds contribueront notamment au financement de l’initiative « Covid-19 – Santé en commun ». Cette initiative est ainsi conçue comme complémentaire des actions des institutions multilatérales et dans le cadre d’une collaboration forte entre tous les acteurs de l’Union européenne.