Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Croissance économique : où en est-on avec le Millenium Challenge Account ?

Date:

L’objectif du programme américain, Millenium Challenge Account (MCA) est de réduire la pauvreté en favorisant la croissance économique des pays éligibles. Depuis 2014, année où les pouvoirs publics togolais ont décidé d’y intégrer le pays, des résultats satisfaisants ont suivi et ont fait du Togo, une nation éligible au Programme Threshold. Mais depuis, c’est le statu quo. Interrogé, le ministre-conseiller du chef de l’Etat pour la mer et coordonnateur du MCA-Togo, Stanislas Baba a donné des éclaircissements dans les colonnes de l’Union pour la patrie.

« Les négociations entre les parties togolaise et américaine ont abouti à une version consensuelle de l’accord de don en 2017. Malheureusement, à la suite des troubles sociaux politiques d’août 2017, la MCC a décidé de suspendre le processus de signature de l’accord de don, au motif que les libertés civiles n’avaient pas été respectées » a rappelé le sieur Baba.

Mais, « le processus de signature a été repris en 2018 et a abouti à la signature de l’accord le 14 février 2019 entre le gouvernement et la MCC. Il vise à mettre en œuvre des réformes dans les secteurs des Tic et du foncier en lien avec la productivité agricole pour promouvoir une croissance économique ayant un impact sur l’amélioration des conditions de vie des populations. L’exécution est prévue pour une période de quatre (04) ans à compter de la mise en vigueur ».

Tout était prêt

« En termes de progrès, tout était prêt pour le démarrage du programme. A cet effet, la MCC avait indiqué la date du 27 janvier 2020 comme devant marquer le début de l’organisation de la cérémonie de mise en vigueur à laquelle le Président-directeur général de la MCC devrait prendre part. Saisi par la partie américaine pour cette cérémonie, le gouvernement togolais a émis le souhait qu’elle soit reportée après l’élection présidentielle. Cependant, une conjonction de trois évènements compromet la mise en œuvre de ce programme ».

Lesquelles ?

« Premièrement, la crise sanitaire actuelle liée à la pandémie du covid-19. Deuxièmement, le gouvernement a mené une réflexion qui a mis en exergue la nécessité d’actualiser l’analyse des contraintes liées à la croissance économique ayant servi à l’élaboration du programme Threshold ; ceci permettrait de reformuler le programme en l’orientant davantage vers d’autres secteurs prioritaires du Plan national de développement (PND). Et enfin, les récentes prises de position de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Togo nous poussent à nous interroger sur l’existence d’une réelle volonté de coopération avec notre pays » a-t-il confié.

Perspectives

« La promotion de la liberté économique : poursuite de l’amélioration du climat des affaires ; poursuite de l’assainissement des finances publiques etc. ; la promotion de la bonne gouvernance et le renforcement du capital humain : amélioration de l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement, intensification des campagnes de vaccination contre le tétanos, la diphtérie, la poliomyélite, la coqueluche et la rougeole; poursuite de la lutte contre la traite des personnes, poursuite de la sensibilisation sur la scolarisation des filles, etc. » a énuméré le coordonnateur.

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société