27.1 C
Lomé
19 août 2022
Le Nouveau Reporter

De la Côte d’Ivoire au Sénégal, sur « les airs du FEMUA »

Le Sénégal est l’invité d’honneur de la 13e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) d’Abidjan en Côte d’Ivoire. La cérémonie de lancement du festival a eu lieu le 28 janvier au Grand Théâtre Doudou Ndiaye Coumba Rose à Dakar. Le promoteur de cet évènement culturel, Salif Traoré dit A’Salfo, lead vocal du groupe Magic System avait à ses côtés le ministre sénégalais de la Culture et de la Communication Abdoulaye Diop.

A’Salfo a déclaré selon l’Agence sénégalaise de presse que : « Le FEMUA aura 14 pays invités dont le Sénégal invité d’honneur. Nous aurons aussi 14 artistes dont quatre Ivoiriens et dix qui viendront du Sénégal, de l’Afrique du Sud, du Kenya, du Congo, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Tanzanie ». Mais l’évènement, dans une dynamique de rapprochement des cultures comptera également des invités venus de pays comme la Belgique, l’Allemagne et la France.
Le choix du Sénégal comme pays invité d’honneur après le Burkina Faso l’année dernière, s’explique selon A’Salfo par l’évidence selon laquelle : « Il y a une grande amitié entre les deux pays et les deux peuples, il y a même une rue qui s’appelle Dakar à Treichville ».

La liste des artistes invités sera dévoilée le 12 mars prochain à Abidjan. « Les équipes ont été mises en place. On a des accords de principe avec les artistes ciblés. Nous allons donner la liste le 12 mars prochain à Abidjan. Je suis artiste et, certainement pour les autres c’est la même chose, je ne veux pas qu’on m’annonce avant que je ne reçois les 50 %», a expliqué l’artiste.

Le prochain FEMUA a pour thème « Paix et développement » une manière selon les initiateurs de « créer les conditions d’une paix durable à travers la culture ».

Les artistes sénégalais Didier Awadi, Oumar Pène, Ismael Lo, Maréma, Viviane Chidid, entre autres ont déjà participé au FEMUA.

L’Union européenne et d’autres partenaires soutiennent ce festival qui selon A’Salfo a un budget qui dépasse le milliard. « Pour une première édition qui est partie de 12 personnes qui voyageaient, aujourd’hui le FEMUA accueille plus de 400 personnes venant de partout. Cela fait gonfler le budget qui va au-delà du milliard », relate-t-il.

Le FEMUA, lancé en 2007 dans le village d’Anoumabo, commune de Marcory, au sud d’Abidjan, se veut « panafricain, c’est un projet africain pas ivoirien », selon le leader de Magic System.