Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Depuis le dernier scrutin, rien n’a véritablement changé selon l’UDS-Togo

Date:

L’Union des démocrates socialistes (UDS-Togo), dans une déclaration faite, mardi 14 juillet 202 et après un séminaire consacré à une analyse approfondie de la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays, est arrivée à la conclusion selon laquelle « plus de 04 mois après l’élection présidentielle du 22 février 2020, les Togolais à qui les uns avaient promis une alternance certaine et les autres, un vrai changement dans la continuité, se retrouvent à nouveau plongés dans le désespoir et des incertitudes encore plus fortes sur leur avenir ».

Le délégué général du mouvement, Antoine Folly regrette : « Tout en étant unanimes à reconnaître que le scrutin ne s’est pas déroulé dans des conditions de transparence et d’équité acceptables, les 06 candidats de l’opposition n’ont pu s’accorder sur une lecture commune des résultats officiels qui aurait pu servir de dénominateur commun pour une unicité d’action revendicative ».

Interrogations légitimes

« Au regard de cette situation, l’UDS-Togo s’interroge sur les éléments objectifs qui fondent la conviction de ceux qui continuent de croire à la certitude de l’alternance en 2020 au Togo ». Il va de soi que « l’opposition ne doit pas avoir peur de faire son autocritique pour rechercher humblement les causes profondes de ses échecs successifs depuis trois décennies de lutte pour la conquête de la démocratie. N’avons-nous pas trop souvent répété les mêmes erreurs ? Ne dit-on pas souvent que la même erreur répétée trop de fois n’est plus une erreur mais un choix » ?

Découvrir également : L’UDS-Togo invite Kpodzro à « se départir de cette tendance trop facile à constamment accuser les autres de son propre mal »

Quant à L’UDS-Togo, elle « n’entend nullement s’exonérer de cet examen de conscience et assumera avec humilité la part de responsabilité qui aura été la sienne tout au long de ces trente années de lutte pour l’instauration de la démocratie au Togo ».

Une lutte pervertie

A l’état actuel des choses, l’opinion publique, longtemps bernée, a du mal à distinguer les ‘’vrais opposants’’ des ‘’faux’’. C’est pourquoi l’UDS-Togo adhère à « l’idée de l’impérieuse nécessité pour des adversaires farouches de toujours, de travailler ensemble dans l’intérêt du Togo et des Togolais pour une meilleure gouvernance du pays. Cela permettrait sans aucun doute, de dissiper les malentendus, les méfiances et les suspicions qui constituent des handicaps de plus en plus tenaces à notre vivre-ensemble ».

Parce que, comme le rappelle Antoine Folly lui-même, reprenant une citation tirée de la sagesse chinoise, « à vouloir tout avoir trop vite, on finit généralement par ne rien avoir du tout » ou encore « à vouloir garder indéfiniment pour soi un bien commun, on finit toujours par tout perdre ».

Augustin Akey

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10
spot_img