25.1 C
Lomé
10 août 2022
Le Nouveau Reporter

Ecobank : de nouvelles nominations annoncées

Ecobank Transnational Incorporated (ET) annonce deux nouvelles nominations et des changements au sein de son Conseil d’administration.

Le Dr. Georges Agyekum Nana Donkor est avocat, banquier et consultant en marketing avec plus de vingt-cinq années d’expérience à des postes de dirigeant dans des domaines tels que la finance, la gestion stratégique, le marketing, le droit, la conformité et l’administration. Il a été nommé administrateur non exécutif en remplacement de M. Bashir Mamman Ifo. Donkor a récemment été nommé Président de la BIDC suite au départ à la retraite de son prédécesseur, M. Bashir Ifo.

Mme Monnakgotla a plus de 20 ans d’expérience dans le financement structuré et la stratégie pratiquées aussi bien dans le secteur public que dans le privé. Elle a été désignée pour remplacer le Dr Daniel Matjila qui a démissionné du Conseil d’administration d’ETI lorsqu’il a quitté le poste de Directeur général de de Public Investment Corporation (PIC) de l’Afrique du Sud. Le Conseil a donc annoncé Mme Monnakgotla en tant qu’administrateur non exécutif et représentante au Conseil d’administration de ETI.

« Nous devons tout d’abord exprimer sincèrement nos remerciements à M. Ifo et au Dr Matjila pour leur contribution au Conseil d’administration et leur dévouement infatigable à l’égard du Groupe Ecobank », a déclaré M. Emmanuel Ikazoboh, Président du Conseil d’administration d’ETI avant d’ajouter : « Nous sommes persuadés qu’ils resteront toujours membres de la famille Ecobank. Alors que nous leur adressons officiellement nos remerciements, j’ai l’honneur d’accueillir chaleureusement le Dr. Donkor et Mme Monnakgotla dont les domaines d’expertise respectifs seront très bénéfiques au Conseil ».

Le Conseil d’administration de ETI a en outre informé que Mme Arunma Oteh, Chercheur universitaire au St. Anthony’s College et Professeur résident à la Said Business School de l’Université d’Oxford a démissionné du Conseil pour se concentrer sur des affaires personnelles, rapporte Financial Afrik.