26.1 C
Lomé
14 août 2022
Le Nouveau Reporter

Edem Kodjo, un grand artisan de paix s’en est allé

L’ancien secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), Edem Kodjo s’est éteint vendredi 10 avril à Paris.

L’information est venue du journaliste togolais, Eli Goka : « Triste nouvelle, le Togo est en deuil ». Le sieur Goka a enchaîné : « Edouard Edem Kodjo a tiré sa révérence. L’ancien Premier ministre togolais, ancien secrétaire général de l’OUA est décédé hier à Paris à l’âge de 82 ans ».

« Je garde de lui le souvenir d’un grand homme africain ayant marqué comme il pouvait, par ses réflexions, sa modération et sa vision les débats sur l’avenir de l’Afrique. Au Togo, il a été incompris. Son « grand pardon » était considéré comme une trahison par la branche radicale de l’opposition, avec à sa tête Gilchrist Olympio de l’UFC. À la signature de l’accord RPT-UFC, les yeux mouillés de larmes, il confiait à l’un de ses collaborateurs : « J’ai eu tort d’avoir trop tôt raison » ».

Il y a pratiquement quatre ans, afin d’aboutir à un accord politique fiable et durable, Edem Kodjo a été le facilitateur (choisi par l’Union africaine) pour tenter de résoudre le conflit qui opposait les politiciens congolais. Par-dessus tout, il a été très actif sur la question de la recherche de la paix au front Polisario ainsi qu’au Madagascar.

Le panafricaniste Edouard Edem Kodjo fut secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine de 1978 à 1983 ; Premier ministre du Togo à deux reprises, du 23 avril 1994 au 20 août 1996, puis du 09 juin 2005 au 20 septembre 2006. Son intelligence et sa perspicacité faisaient de lui un homme en avance sur son temps.