Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Électricité / CEDEAO : Infrastructure pour faciliter l’échange d’énergie

Date:

Cette infrastructure a été financée par un don de 38 millions d’euros, accordé par L’Union européenne.

La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a inauguré au Bénin le Centre d’information et de coordination (CIC) du marché régional unifié de l’électricité de la CEDEAO, une infrastructure conçue pour faire face au problème de déficit de l’énergie électrique et faciliter son échange dans la sous-région.

Projet du système d’Échange d’Énergie Électrique ouest-africain (WAPP, en anglais), une institution spécialisée de la CEDEAO, le CIC occupe une superficie de 5000 mètres carrés bâtis sur un terrain de 3,75 hectares dans la commune d’Abomey-Calavi située dans la banlieue nord de Cotonou, la capitale du Bénin. Il s’agit d’une infrastructure moderne dotée des dernières technologies, qui permet de suivre en temps réel la situation du marché sous régional de l’électricité en termes de production, de disponibilité et d’échanges entre les 15 pays membres de l’espace CEDEAO.

Le CIC permettra de relever le taux des transactions énergétiques actuellement de 10 pour cent dans la sous-région, a indiqué la CEDEAO. Son ouverture « est le résultat de plus de deux décennies de travail acharné » mené par les acteurs du secteur de l’électricité, en particulier les partenaires techniques et financiers de WAPP, pour interconnecter les réseaux électriques des pays membres, a-t-on relevé. Le but ultime de la mise en place du marché régional unifié de l’électricité est de « tourner définitivement la page des crises énergétiques dans la zone CEDEAO et mettre à la disposition des pays membres, une énergie électrique accessible, durable et abordable pour assurer la prospérité économique », a-t-on ajouté.

Le CIC a été financé par un don de 38 millions d’euros, accoré par l’Union européenne (UE). Sa mise en place « souligne notre fort engagement en faveur de la transformation des énergies propres en Afrique de l’Ouest dans le cadre de notre stratégie Global Gateway dans la région », a déclaré la Commissaire européenne aux Partenariats internationaux, Mme Jutta Urpilainen.

Global Gateway (« Portail mondial ») est un programme d’investissement dans les infrastructures dans les pays en développement, lancé en 2022 par l’UE pour contrer l’initiative chinoise des « Nouvelles routes de la soie ». En Afrique de l’Ouest, 42 pour cent de la population totale et seulement 8 pour cent de la population rurale ont accès à l’électricité. Des taux parmi les plus faibles du monde, selon la Banque mondiale (BM).

dpa

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société