Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Emploi d’armes explosives dans les zones peuplées / Déclaration politique : à Lomé UNREC mobilise des États africains à y adhérer

Date:

Lomé abrite depuis ce mardi 30 janvier 2024 et ce, pour deux jours, un atelier régional sur le renforcement de la protection des civils contre les conséquences humanitaires de l’utilisation d’armes explosives dans les zones peuplées (EWIPA).

Organisée par le Bureau des Nations Unies pour les affaires de désarmement (UNODA) à travers l’Unité d’appui à l’application de la Convention de certaines Armes Classiques (CCAC) et son Centre Régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) en collaboration avec le département des Affaires étrangères de l’Irlande a réuni des représentants de quinze (15) pays africains. Le Comité international de la Croix-Rouge prends également part au travaux.

Cet atelier fait suite à l’adoption de la déclaration politique sur les conséquences humanitaires de l’emploi d’armes explosives dans les zones peuplées, approuvée par 83 États à Dublin, en Irlande, en 2022.

Selon le directeur de l’Unrec-Togo ouvrant les travaux, l’objectif est de promouvoir l’universalisation de cette déclaration politique mais aussi, à sa mise en œuvre effective et efficace en Afrique.

” Nous espérons l’universalisation de la déclaration politique sur les conséquences humanitaires de l’emploi d’armes explosives dans les zones peuplées en Afrique, parce qu’il n’y a pas assez d’États qui sont engagés et vraiment aussi de mettre en avance les voix africaines dans le processus de sa mise en œuvre. Les travaux vont permettre aux participants de voir le contenu de la déclaration, donner leurs points de vue et ce qu’ils doivent faire pour l’implémenter”, a déclaré Mme Juliana Helou van der Berg, officier des affaires politiques UNODA.

Également, le présent atelier servira de plateforme pour favoriser la collaboration et le partage des connaissances entre les États et les entités participantes en vue de développer les connaissances normatives et pratiques pour la mise en œuvre de la Déclaration aux niveaux national, régional et mondial.

A noter que l’atelier régional sur la réalisation de l’universalisation de la Convention sur certaines armes classiques (CCAC) en Afrique vise à encourager l’adhésion à la CCAC et à contribuer à la compréhension de ses principales dispositions.

Lire aussi : Extrémisme violent et armes conventionnelles: à Lomé, la recherche d’une approche conjointe et durable

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société