Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Énergie propre : programme de soutien aux femmes africaines pour une cuisson propre

Date:

Chaque année, 600 000 Africains meurent à cause de maladies respiratoires provoquées par la pollution de l’air domestique.

Un « Programme de soutien aux femmes africaines pour une cuisson propre » (AWCCSP, en anglais) a été lancé par la présidente de Tanzanie, Mme Samia Suluhu, en marge de la COP 28, organisée du 30 novembre au 14 décembre à Dubaï aux Émirats arabes unis. L’information a été rapportée par la Banque africaine de développement (BAD) qui a précisé que le programme vise à remplacer les moyens de cuisson polluants pour l’atmosphère (charbon de bois, bois de chauffage, etc.) par des moyens moins polluants, notamment le gaz naturel liquéfié.

Citée par la BAD, Suluhu a appelé le secteur privé à « établir une chaîne d’approvisionnement commerciale pour des alternatives de cuisson propres, y compris des fourneaux améliorés et en facilitant l’accès à l’électricité dans les zones rurales ». En Afrique subsaharienne, où 80 pour cent des ménages dépendent de la biomasse ligneuse pour cuisiner, les femmes et filles passent des longues heures à chercher du bois de chauffage, a-t-elle déploré. L’AWCCSP vise à permettre à celles-ci de consacrer ce temps à des activités économiques productives, a-t-elle souligné, rappelant qu’entre 2010 et 2020, l’Afrique a perdu 3,9 millions d’hectares de forêt en raison de la cuisson avec la biomasse ligneuse.

Chaque année, 600 000 Africains (300 000 femmes et 300 000 enfants) meurent à cause de maladies respiratoires provoquées par la pollution de l’air domestique due à l’utilisation de la biomasse végétale comme source d’énergie principale pour cuisiner. Selon la BAD, le continent a besoin d’investissements de 4 milliards de dollars par an pour fournir des équipements de cuisson propres à 250 millions de femmes d’ici 2030. L’Afrique subsaharienne pourrait parvenir à un accès à 100 pour cent à des solutions de cuisson propres si les gouvernements de la région consacrent au moins 5 pour cent des investissements énergétiques actuels de 70 milliards de dollars par an à la fourniture de ces solutions, a-t-on relevé.

dpa

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société