29.1 C
Lomé
22 septembre 2021
Le Nouveau Reporter

Entrepreneuriat vert : Dorcas Mumbembe, des légumes abimés aux emballages écologiques

Très souvent, les spécialistes de l’entrepreneuriat expliquent que les meilleures idées d’entreprise naissent des difficultés constatées dans la société ou même dans la vie personnelle de l’entrepreneur. L’histoire de Dorcas Mumbembe, jeune entrepreneure verte de la République démocratique du Congo (RDC), illustre parfaitement cette théorie. À travers la structure Ecoplus, Dorcas fabrique des emballages écologiques. Vous serez surpris de découvrir son histoire étonnante et inspirante.

Ecoplus est une entreprise congolaise qui est dans la fabrication de sacs, emballages papiers biodégradables qui sont faits à base de fibres de bananiers. « Ecoplus fabrique des sacs personnalisables, mais également hydrophobe, c’est-à-dire qui peuvent supporter l’eau, l’huile. Nos sacs peuvent aussi supporter jusqu’à 50 kg de poids », affirme Dorcas Mumbembe, la promotrice. Mais, comment est venu cette merveilleuse idée de fabriquer ces emballages.

« Ecoplus est né d’un problème personnel que j’ai rencontré il y a quelques temps. Je faisais la livraison de légumes à domicile. Et à chaque fois que je livrais mes légumes, ceux-ci s’abimaient à cause de la chaleur que produisait l’emballage utilisé. Cela a fait que les clients se plaignaient. Ils disaient que mes légumes n’étaient pas de bonne qualité. J’ai décidé de remplacer avec le papier kraft, mais il était très coûteux. Cela faisait augmenter les prix de mes produits », explique Dorcas.

J’ai alors décidé, poursuit-elle « de produire mon propre emballage. J’ai commencé par un prototype en compagnie d’un ami avec qui nous avons évolué jusqu’au produit fini. Je l’ai présenté à quelques personnes qui étaient aussi intéressées. J’ai alors compris que c’était un réel besoin. Je me suis donc demandé pourquoi ne pas me lancer ? et c’est ainsi que c’est parti ».

Cette initiative contribue à plusieurs niveaux à protéger l’environnement. « Nos sacs sont écologiques, parce que nous proposons une alternative aux emballages en plastiques. Cela contribue à la protection du sol, de l’eau, mais aussi de l’air que polluent les plastiques. Nous résolvons également le problème de déforestation, à la base des changements climatiques », poursuit la jeune entrepreneure.

Elle revient de façon claire et précise sur le processus de fabrication. « Nous utilisons les déchets agricoles, issus de la récolte de la banane. À la suite de la récolte, le bananier est coupé pour laisser les jeunes pousses croître plus facilement. C’est ces déchets abandonnés dans les périphéries de Kinshasa, que nous collectons et valorisons. Une fois dans notre entrepôt, nous faisons l’extraction des fibres, viendra ensuite la cuisson. Celles-ci doivent être ensuite fixées ou broyées et mélangées avec d’autres produits. Enfin, on va tamiser et sécher le papier ».

À part Ecoplus, aucune autre entreprise ne fabrique ce type de papier en RDC. L’objectif de Dorcas Mumbembe, est d’ériger une grande industrie qui va fabriquer tous types de papiers, être bien installé, arriver à couvrir la demande nationale, s’étendre pour couvrir l’Afrique et aller plus loin, dans le reste du monde.

Cet article est rédigé en collaboration avec l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques rendue possible grâce au soutien financier du gouvernement du Québec

Lire aussi : Biogaz domestique : le Burkina-Faso et le Sénégal sont des exemples en Afrique de l’ouest