Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

EPULO 2022, 2 morts et 30 blessés graves dans un crash d’avion simulé à l’aéroport de Lomé

Date:

La piste de l’Aéroport international Gnassingbé Eyadema de Lomé (AIGE) a servi de cadre vendredi 2 décembre 2022, à une simulation pour préparer et aguerrir les différents organes de l’aéroport à pouvoir gérer une situation de crise.

Cet exercice dénommé “EPULO” qui est à sa 3ème édition, a consisté en une mise en scène. Un avion, avec à son bord 55 passagers dont 33 hommes et 18 femmes parmi lesquelles 2 enceintes, 4 enfants dont 2 bébés et 5 membres d’équipage, transportant du matériel chimique, tente de se poser en urgence sur la piste 22 de l’aéroport de Lomé, après que le pilote a perdu le contrôle. Entre-temps, un feu se déclare dans le cockpit. L’avion s’écrase à une demi-dizaine de mètres hors de la clôture, avec tous ses passagers et membres d’équipage. Bilan: 2 morts dont le commandant de bord, 30 blessés graves parmi lesquels le copilote, 15 blessés légers. Sur le lieu du crash, des débris éparpillés encore en feu et des fumées par endroits. Situation de crise, intervention d’urgence pour sauver des vies.

Retentissement de sirènes et mouvements d’ambulances et autres véhicules d’intervention dans les tous les sens. Les sapeurs-pompiers débarquent et tentent d’éteindre les dernières braises. Un poste médical avancé (PMA) est vite installé pour soigner les blessés. Dans les tentes promptement érigées pour les accueillir, des blessés tout ensanglantés aux habits déchirés gémissent. Les familles alertées affluent à l’aéroport pour s’enquérir des informations.

“Tester la réactivité des différents organes qui composent notre cellule de crise : combien de temps ils mettent pour être sur la zone. Quelles sont les actions qu’ils déploient pour sauver les gens? Comment on déploie le PMA et surtout le service SLI pour éteindre les flammes ? Le cordon pour sécuriser la zone ? », indique le Directeur Général de la Société aéroportuaire de Lomé Tokoin (SALT) et Directeur de l’exercice, le Col Dokissime Gnama Latta.

Il s’est félicité de la réussite de l’exercice. ” Ce que nous recherchons, nous l’avons trouvé : le reflexe, la célérité (…) Tout le monde a joué sa partition”, ajoute -t-il.

L’exercice s’est déroulé en présence des représentants de structures aéroportuaires notamment, le Benin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Cameroun et la Centrafrique tout émerveillés de sa réussite.

EPULO s’inscrit dans le cadre d’une recommandation de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société