Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Inclusion financière des femmes : le modèle togolais à l’honneur à Genève

Date:

Grâce à des transferts monétaires et autres mesures sociales d’accompagnement des couches vulnérables, l’expérience togolaise de l’inclusion financière devient un modèle en Afrique. En marge des travaux du 75ème anniversaire de la DUDH à Genève en Suisse, le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé a partagé l’expertise togolaise en la matière au cours d’un panel.

Co-organisé par le groupe des Ambassadeurs de six pays africains à Genève notamment, le Botswana, le Djibouti, la Namibie, le Rwanda, le Sénégal et le Togo, ce panel permet aux différents pays de mutualiser leurs expériences pour mieux satisfaire les besoins des populations. Concrètement, les différentes délégations ont fait l’état des lieux de la participation de la femme dans la vie publique et politique dans leurs pays respectifs.

Ce panel est axé sur le thème : “Une Afrique engagée à la promotion de la participation des femmes dans la vie publique et politique“. Dans sa prise de parole, le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé a partagé l’expérience du Togo en matière de promotion de la femme à travers l’inclusion financière et l’autonomisation des femmes. Une initiative inscrite au cœur des préoccupations gouvernementales et écrite en lettre d’or dans la Feuille de route gouvernementale 2020-2025.

Pour la cheffe de l’exécutif togolais, « le gouvernement togolais a fait de la finance inclusive un levier essentiel de son action dans la partie nord de notre pays en proie à l’insécurité du fait des groupes terroristes. De 2014 à novembre 2023, plus de 1,8 million de crédits ont été octroyés représentant un montant total de près de 180 millions de dollars avec un taux de remboursement moyen des bénéficiaires dépassant les 94%, ce qui est une très belle performance pour nous ».

L’engagement du Togo en faveur de l’inclusion est salué sur le plan régional et au-delà. Selon les rapports de la Bceao, « le Togo occupe le 1er rang dans la zone Uemoa en termes d’inclusion financière et selon les dernières statistiques de juillet 2022, le taux d’inclusion financière au Togo est passé de 57% en 2014 à 72% en 2018, puis à 85,72% en 2021 faisant de la performance togolaise, la meilleure de l’Uemoa », a ajouté Victoire Tomegah-Dogbe.

Tout en appelant à faire confiance aux femmes, le Premier ministre a aussi évoqué les efforts du Togo dans la promotion de la gente féminine dans la vie publique et politique. En donnant des postes de responsabilités aux femmes, le Togo montre modestement la voie à suivre. Cette volonté du Chef de l’Etat de confier des postes décisionnels aux femmes a été saluée par les participants.

Outre les transferts monétaires effectués aux populations, l’ambition du Togo de favoriser l’inclusion et l’autonomisation des femmes, s’est concrétisée à travers une quinzaine de produits. Proposés par le Fonds national de la finance inclusive (FNFI), ces produits ciblent différentes couches de la population togolaise. Ils ont permis à des milliers de femmes bénéficiaires de se prendre en charge, de prendre soin de leurs familles à travers la santé et l’éducation de leurs enfants.

L’Accès des agriculteurs aux services financiers (AGRISEF), l’Accès des jeunes aux services financiers (AJSEF), l’Accès des pauvres aux services financiers(APSF) et le Projet d’appui pour l’inclusion financière des femmes vulnérables (PAIFFV) etc., sont entre autres des produits proposés par le FNFI en faveur de l’inclusion et de l’autonomisation des femmes au Togo.

Le Nouveau Reporter
@: lenouveaureporter@gmail.com. Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société