32 C
Lomé
26 février 2021
Le Nouveau Reporter

Interview / « Nous sommes présents dans 6 pays en Afrique dont le Togo et capables d’accompagner les entrepreneurs dans la gestion et le développement de leurs entreprises », Jean Lucien Kodjani, président d’AFREEKA

Le vent de l’entrepreneuriaship souffle sur nombre de pays africains. Le flambeau de la réussite de ce leadership africain dans le monde des affaires est porté par des jeunes hommes et femmes du continent a travers des organisations. Au rang de ces organisations, se trouve AFREEKA. Mouvement de jeunes entrepreneurs Africains pour vulgariser les notions de gestion d’entreprises aux fins d’assurer leurs pérennités, AFREEKA est fondé et présidé par le Togolais Jean Lucien Kodjani, consultant finance et technologie au sein du cabinet “Deloitte”. Dans une interview avec Le Nouveau Reporter, Jean Lucien Kodjani décline l’univers de AFREEKA.

Le Nouveau Reporter : On entend parler de AFREEKA. De quoi s’agit-il exactement ?

Jean Lucien Kodjani : AfreekA existe depuis 2020, de quoi s’agit-il concrètement ? AFREEKA est un mouvement de jeunes entrepreneurs africains présent dans 6 pays en Afrique à travers ses bureaux de représentation. Le mouvement compte à ce jour un peu plus de 180 membres.

Quelles actions menez-vous au sein du mouvement ?

Nous donnons gratuitement des conseils de gestion d’entreprises aux startups et aux jeunes entrepreneurs afin de contribuer à la pérennité des entreprises africaines. Nous mettons à la disposition des membres de AFREEKA un réseau continental leur permettant d’échanger des biens et services. Nous ambitionnons créer une synergie entre les startups afin d’engendrer des géants sur le continent Africain et leurs permettre de compétir aisément sur le marché mondial.

Au Togo, que fait votre organisation ?

Comme indiqué plus haut, nous sommes présents dans 6 pays en Afrique dont le Togo avec un bureau de 5 personnes de profils variés et capable d’accompagner les entrepreneurs dans la gestion et le développement de leurs entreprises.
Pour être plus concret, je vous donne deux exemples :

Nous accompagnons actuellement des entrepreneurs Togolais, résidant au Togo (Qui sont bien sur membres du mouvement AfreekA) dans la restructuration de leurs entreprises au regard des objectifs de développement de ces derniers.
Nous accompagnons des jeunes porteurs de projet Togolais dans la structuration et la formalisation de leurs idées.

Quelles sont les perspectives de AFREEKA pour le Togo ? 

AFREEKA tient à féliciter le Gouvernement Togolais pour toutes les initiatives (politique d’accompagnement en faveur de l’entrepreneuriat au Togo). Les perspectives de AfreekA pour le Togo sont multiples et variées et s’inscrivent dans la durée. Au vu du système économique actuel, de l’écosystème entrepreneurial au Togo, Nous dirons en une phrase que AFREEKA envisage accompagner l’effort du gouvernement Togolais et contribuer à dynamiser l’économie entrepreneuriale. Ceci se fera, nous le croyons, à travers du financement mais surtout le renforcement des capacités de gestion des entrepreneurs ainsi que la mise à disposition des outils de gestion.

Que retenir de l’année 2020 pour AFREEKA ?

Nous disons déjà merci à nos différents représentants nationaux, nos différents intervenants sur les formations et les followers sans qui nous n’aurons pas ce bilan que nous jugeons positif.

En 2020, AfreekA a vu le jour et s’est implanté dans 5 pays en Afrique avec plus de 170 entrepreneurs répartis sur 16 pays au monde. En 2020, AFREEKA a accompagné plusieurs entrepreneurs et porteurs de projet dans l’animation des séances de formation sur des thématiques de gestion d’entreprises. AFREEKA accompagne de manière rapproché et opérationnelle plus de 10 entrepreneurs AFREEKA, en 2020, c’est plus de 166 Posts et plus de 1000 Followers Réseaux Sociaux.

Que peut-on retenir comme impacts des interventions de AFREEKA au Togo ?

Nous ne citerons que deux. Renforcement de capacité de gestion des entrepreneurs togolais : ceci permet d’assurer la pérennité des entreprises togolaises et la protection des emplois. Accompagnement des entrepreneurs en vue de l’obtention d’un financement : source de création d’entreprises et d’emplois.

Propos recueillis par la rédaction

Lire aussi : Interview exclusive de Zhang Xiaodong, président de ZBRA : « Le Togo est l’un des pays importants pour la coopération sino-africaine »