Récépissé N° 0010/HAAC/12-2020/pl/P

Journée mondiale de lutte contre le SIDA : RAPAA, dans l’action aux côtés des femmes vulnérables et des étudiants

Date:

Deux journées d’action d’envergure contre le VIH/SIDA, 255 étudiants et 190 femmes et hommes touchés par la sensibilisation, 183 étudiants dont 83 filles et 100 garçons dépistés volontairement au VIH. 102 personnes dont 55 femmes et 47 hommes (usagers de drogue) testés volontairement au VIH, à l’Hépatite B et aux IST. Voilà quelques chiffres qui résument le travail de terrain de l’ONG Recherche Action Prévention Accompagnement des Addictions (RAPAA) et son partenaire, l’ONG Force en Action pour le Mieux-être de la Mère et de l’Enfant (FAMME) à la Journée mondiale de lutte contre le SIDA (JMS) 2022. Devant la presse ce 15 décembre à son siège, RAPAA a fait le bilan des actions.

Misant sur des actions d’information, de sensibilisation, de dépistage volontaire des IST VIH/SIDA et d’hépatite B, de consultations thérapeutiques, le vendredi 09 décembre 2022, les équipes de l’ONG RAPAA et de l’ONG FAMME en collaboration avec les pairs éducateurs de l’université sont allés à la rencontre des étudiants de l’université ESIG GLOBAL à Lomé. Dans le même esprit, le mercredi 14 décembre 2022, les mêmes équipes, sans les pairs éducateurs, ont rejoint, les professionnelles du sexe et les femmes portefaix sur le site public d’Agbadahonou pour des actions d’information, de sensibilisation, de dépistage …et de remise de matériels d’hygiène.  

En deux jours d’activités, « les équipes ont pu sensibiliser 255 étudiants et 190 femmes et hommes sur les conséquences de la consommation abusive de substances psychoactives, notamment les risques de contamination aux IST, VIH/SIDA et à l’hépatite B. Sous l’emprise de substances, il y a plus de risques d’être exposé aux pratiques sexuelles à risques (rapports sexuels non protégés, relations sexuelles non consenties, la vulnérabilité aux agressions sexuelles…) », a indiqué Yves Edrih, Coordonnateur de l’ONG RAPAA.

« 183 étudiants dont 83 filles et 100 garçons ont pu effectuer le test volontaire de dépistage du VIH. 102 personnes dont 55 femmes et 47 hommes pour la plupart des usagers de drogue ont effectué le test volontaire de dépistage du VIH, de l’Hépatite B et des IST », a-t-il précisé avant de rassurer que « les cas positifs détectés ont été orientés vers le centre médico-social de l’ONG FAMME, spécialisé dans la prise en charge des personnes vivant avec le VIH. ».

Tout ne s’est pas limité à la sensibilisation, l’information et le dépistage. En la matière, les entretiens thérapeutiques jouent un rôle majeur. 67 entretiens thérapeutiques conduits par les psychologues de RAPAA ont, dans ce sens, permis d’offrir un soutien à 37 étudiants et à 30 femmes et hommes en détresse dans l’ilot de consommation. Ces personnes pour la plupart des usagers de drogues ont été encouragées à se rendre au centre d’écoute de l’ONG RAPAA pour un accompagnement psychologique et social.

Aussi, faut-il dire que dans le souci de réduire des risques liés à la contamination aux IST VIH/SIDA, environ 10 000 préservatifs masculins, 1500 préservatifs féminin et 2250 lubrifiants ont été distribués au cours de ces sorties. Et ce afin d’inciter les femmes à avoir des relations sexuelles protégées.

Ces actions, ont reçu l’appui technique du Conseil national de lutte contre le sida (CNLS et au soutien financier de l’ONUSIDA.

Rappelons que le thème de l’édition 2022 de la JMS était: « Poussons pour l’égalité ». Un moyen pour le Programme Commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) de mettre l’accent sur l’éradication des inégalités qui alimentent l’épidémie.

Depuis 2015, l’ONG RAPAA saisit l’occasion de la JMS pour mener des actions de riposte contre l’usage de substances psychoactives et la contamination au VIH/SIDA.

 .

Le Nouveau Reporter
@: [email protected] Pour vos demandes de couvertures médiatiques, annonces, pub, productions multi-support… Veuillez-vous adresser au : Tél : (00 228) 92 60 75 77 / 99 50 60 10

Société