24.1 C
Lomé
12 août 2022
Le Nouveau Reporter

La BRVM va bientôt adopter un code de gouvernance des sociétés cotées

Le directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), Dr Edoh Kossi Amenounve a déclaré lors de la Conférence annuelle de l’Institut marocain des administrateurs (Ima) à Rabat (Maroc), mardi 03 mars 2020 que les exigences d’amélioration de la gouvernance des sociétés cotées ont favorisé l’apparition des lois Sarbanne-Oxley aux Etats-Unis ainsi que des réglementations spécifiques dans plusieurs pays. Ces lois ont mis en lumière des failles pouvant présenter des risques majeurs pour la survie des entreprises. Ce qui nécessite d’autres méthodes de gouvernance entrepreneuriale.

Cette conférence est organisée autour du thème : « Gouvernance des entreprises en Afrique et enjeux pour l’accès aux capitaux ». Selon le patron de la BRVM, « la gouvernance et l’investissement responsable sont aujourd’hui des enjeux majeurs pour les sociétés cotées ».  Car, ces entreprises font appel public à l’épargne. Ce qui, pour lui, est une problématique de taille. Et aussi une raison de plus pour la plupart des régulateurs d’adopter des règles de gouvernance, qu’ils ont imposées ou recommandées, selon les cas, aux sociétés cotées.

Lire aussi : Les startups en Afrique ont « envie » de femmes

« Par exemple, les Bourses telles que Euronext Amsterdam, Euronext Paris, Australian Securities Exchange, Stockholm Stock Exchange, JSE ont des législations qui imposent le Reporting RSE aux sociétés cotées en Bourse. En ce qui concerne la BRVM, le droit commun de l’Ohada, demande aux sociétés cotées, la mise en œuvre des Comités spécialisés (Audit, Gouvernance, Rémunération etc.) émanant des Conseils d’Administration », a souligné Dr Edoh Kossi Amenounve.

Selon le communiqué de presse de l’institution boursière, la BRVM va bientôt adopter un code de gouvernance des sociétés cotées qui va fixer un cadre général de gouvernance et de responsabilité sociétale sur notre marché. C’est conscient de ces enjeux que les Bourses ont massivement adhérés au Sustainable Stock Exchange (SSE), Initiative des Nations Unies qui compte à ce jour 94 membres dont 15 bourses africaines.

Il faut mentionner que la conférence annuelle de  l’Institut marocain des administrateurs  s’inscrit dans le cycle des conférences annuelles du réseau ACGN (African Corporate Governance Network).