31 C
Lomé
12 mai 2021
Le Nouveau Reporter

L’aéroport international de Lomé se renforce contre les Manpads

Des experts togolais en sécurité et sûreté de l’aéroport international de Lomé ont été formés cette semaine sur les Manpads (missiles antiaériens/systèmes de défense aériens portables) par une équipe d’experts français, a constaté “republicoftogo”.

La lutte contre la prolifération des systèmes de défense aérienne portables est une priorité absolue en matière de sécurité nationale.

Entre les mains de terroristes, de criminels ou d’autres acteurs non étatiques, les Manpads – également connus sous le nom de missiles antiaériens tirés à l’épaule – constituent une menace sérieuse pour le transport aérien, l’industrie de l’aviation commerciale et les avions militaires, notent nos confrères de “republicoftogo”. Le Togo travaille en étroite collaboration avec de nombreux pays et organisations internationales pour assurer la sécurité du ciel pour tous.

Le confrère précise que plus de 40 avions civils ont été touchés par des missiles Manpads depuis les années 1970.

Cette campagne internationale lancée il y a plusieurs années déjà vise à empêcher que ces armes tombent entre de mauvaises mains.

Pour colonel Gnama Latta, directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) “Nous cherchons toujours le maximum de sécurité possible. Dans l’aviation, il faut toujours anticiper”.

Les Manpads ont généralement une longueur d’environ 2 mètres. Leur poids, avec le lanceur, vont de 13 à 25kg. Ils sont faciles à transporter et à dissimuler, avertit le site.